Accueil / Actualités / Dompéridone : près de 200 morts à cause de ce médicament

Dompéridone : près de 200 morts à cause de ce médicament

Le Dompéridone fait de nouveau parler de lui à cause de plus de 200 morts. Ce médicament est donc pointé du doigt alors qu’il existe depuis très longtemps.

Médicaments
Médicaments

Ce médicament prescrit pour enrayer les vomissements et les nausées est vendu en France depuis plus de trente ans et de nouveau il se trouve en haut de la liste des médicaments à risques. Le Dompéridone était déjà suspecté depuis 2013 de provoquer des troubles cardiaques, tels que des arythmies (des battements du cœur irréguliers), l’agence européenne du médicament avait demandé une évaluation pour connaitre les risques et les effets bénéfiques, les résultats de cette enquête ont été de minimiser les effets secondaires néfastes, mais le Dompéridone n’a pas été retiré de la vente. Ce médicament fait de nouveau parler de lui dans une publication du mois d’avril, la revue médicale « Prescrire » démontre qu’il est particulièrement dangereux pour tous ceux qui ont des problèmes cardiaques.

Près de 200 morts à cause du Dompéridone en France

 

De nombreuses parutions ont recensé plusieurs décès, le nombre est assez aléatoire, on estimerait que sur trois millions de personnes ayant pris ce médicament, le nombre de morts se situerait entre 43 et 189, une autre publication signée par l’épidémiologiste Catherine Hill a pour sa part des chiffres bien plus importants. Selon elle, 200 décès seraient directement amputés au Dompéridone en France en 2012. Les formes orales de plus de 10MG ont été retirées de la vente à l’automne 2014, selon certains médecins « le danger mortel du Dompéridone est injustifié » les patients doivent être informés lors de la prescription médicale.

Ne pas détourner l’utilisation du Dompéridone

Le motilium depuis peu a été adopté par les mamans qui allaitent, il aurait comme effet de booster la sécrétion du Prolactine, une hormone qui provoque la montée de lait après un accouchement. Les médecins estiment que la molécule de ce médicament passe faiblement dans le lait, il ne faut pas l’utiliser sans avis médical lors de l’allaitement, c’est d’ailleurs écrit sur la notice dans les contres indications. Les médicaments sont dangereux quand ils sont détournés de leur usage premier, avant d’attendre le déremboursement ou le retrait total de la vente, il est conseillé de prendre ce médicament pendant une période très courte et à faible dosage en milligrammes.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Se raser le maillot

La très en vogue épilation génitale n’est pas dénuée de tous dangers

Un récent sondage révélait que 20% des Françaises avaient adopté l’épilation intégrale. La chasse aux poils pubiens …

Réagissez !