Accueil / Actualités / Don de moelle osseuse : de l’espoir pour les malades

Don de moelle osseuse : de l’espoir pour les malades

L’association internationale lance ce samedi 19 septembre, la journée mondiale du don de moelle osseuse, 73 registres de donneurs vont s’unir à travers la planète pour sensibiliser sur ce don, un geste essentiel pour tout à chacun qui peut sauver une vie et permettre une greffe.

Une opération chirurgicale
Une opération chirurgicale / Crédit Photo : Pixabay – skeeze

L’agence de la biomédecine a rappelé dans un communiqué de presse que chaque personne qui donne un peu de sa moelle osseuse est une « chance supplémentaire de greffe » selon Pourquoidocteur. En France, 240.000 volontaires font partie des listes de donneurs, ils sont appelés « les veilleurs de vie », un bien joli surnom pour une petite partie de soi. Les médecins sont confrontés à la difficulté de trouver le bon donneur qui va être compatible avec le malade en attente de greffe, un constat de tous les instants.

Un don de moelle osseuse lorsqu’un patient en a besoin

Comment devenir donneur ? La moelle osseuse n’a rien à voir avec la moelle épinière, donner un peu de sa moelle ne rendra pas la personne paralysée. Quand vous décidez de devenir donneur, cela ne se fait pas immédiatement, il faut attendre qu’un malade est besoin de vous, il faut que la compatibilité soit reconnue avec votre « carte d’identité biologique » et celle du malade, chaque donneur ne peut pas décider de donner sa moelle à quelqu’un en particulier, le donneur s’engage à devenir disponible, il peut renoncer à son engagement à tout instant sans aucune justification. Dès que vous aurez rencontré un médecin et que tout sera conforme, vous pourrez devenir donneur de moelle osseuse en remplissant une demande d’inscription, soit en téléchargeant le formulaire soit en vous inscrivant en ligne.

Le don de moelle osseuse peut sauver de nombreuses vies

Deux ou trois heures de sa vie peuvent en sauver une autre, en France, 1943 greffes ont été réalisées en 2014, une bonne moitié grace aux dons de moelle. La seule façon de soigner les cancers du sang c’est de transférer un nouveau système immunitaire, il faut aujourd’hui renouveler le registre des donneurs, en particulier avec des jeunes hommes de moins de 40 ans, soyez généreux, la vie des autres est précieuse.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Consulter un médecin

Méningite C : un décès montre que cette infection peut être mortelle

En milieu de semaine, plus d’une quarantaine de personnes ont été prises en charge par …

Réagissez !