Accueil / Actualités / Drôme : une chauve-souris diagnostiquée comme atteinte de la rage

Drôme : une chauve-souris diagnostiquée comme atteinte de la rage

Le denier cas humain de la rage, en France, plus particulièrement en Guyane, remonte à 2008 et la chauve-souris en aurait été une responsable des plus probables. Une chauve-souris, atteinte par le virus de la rage, vient d’avoir été recensée dans la Drôme. Que doit-on redouter même s’il s’agit d’un spécimen apparemment isolé ?

Chauve-souris

Une chauve-souris, atteinte du virus de la rage, transmissible à l’homme, a été découverte dans un petit village drômois

Ne cédons pas à la psychose vampirique car la France a déjà été concernée par une quarantaine de cas de rage chez les chauves-souris durant les vingt dernières année écoulées. La découverte d’une chauve-souris, recensée comme atteinte par le virus de la rage, dont elle peut être un vecteur de transmission à l’homme, a cependant de quoi susciter une inquiétude légitime, chez une partie de la population de la petite commune de Saint-Martin-le-Colonel, peuplée de 176 habitants et localisée dans la Drôme.

Le vétérinaire sollicité et la promeneuse découvreuse de la chauve-souris ont été soumis à un traitement antirabique

Les professionnels de santé du secteur ont été informés avec rapidité et justesse de la situation étant sous contrôle. Les 2 personnes qui ont été en contact direct avec l’animal affecté, d’une part le vétérinaire et d’autre part la promeneuse qui a déniché la bête esseulée, ont été mises, intelligemment, sous traitement antirabique, par mesure de précaution. L’homme s’infecte en général suite à une morsure ou une griffure d’un animal porteur de la rage : la chauve souris est donc une menace potentielle.

Après exposition, le recours rapide à la PPE doit être mis en place, pour une prévention antivirale et optimale de la rage

Un contact suspect avec des chauves-souris justifie tout à fait une prophylaxie post-exposition (PPE) : la survie est, en effet, exceptionnelle sans traitement ad hoc, de par sa rapidité de même que son efficacité, après exposition. La prophylaxie consiste en 4 ou 5 injections intramusculaires réparties sur un mois et elle est parfaitement bien tolérée. En 2015 en France, près de 4 200 personnes ont reçu un traitement suivant une exposition. Cette prévention rend le diagnostic de la rage rare chez l’homme, du moins sous nos latitudes.

Chauve-souris, Wikipédia – Laura Huyet

A propos Eric Françonnet

Essayez à nouveau

Seniors

Canada : unis par le mariage depuis 75 ans, ils s’éteignent à quelques heures d’intervalle

C’est une histoire d’amour, inaugurée durant la Seconde Guerre mondiale, qui aura duré pas moins …

Réagissez !