LOADING

Type to search

Drone américain en Syrie : suspecté d’espionnage, il est abattu

3 années ago
Share

Un drone américain vu en Syrie a été détruit, car il était suspecté d’espionner l’armée. Cette attaque n’est toutefois pas anodine.

Photo d'illustration

Photo d’illustration

En Syrie, la situation est complexe et les investigations du drone américain n’ont pas comblé toutes les attentes. Un conflit a ravagé les villes et près de 215 000 personnes ont perdu la vie. Les habitants sont invités à se déplacer et il y a désormais des zones fantômes. Les morts sont généralement causées par les raids lancés notamment par la coalition qui a pour objectif de mettre un terme aux agissements de l’Etat Islamique. Ce dernier est à l’origine d’une multitude de décapitations et de prises d’otages.

Le conflit en Syrie contre l’EI continue

Un drone américain avait donc été envoyé dans les diverses régions où l’Etat Islamique a pris position. Lorsqu’il a été repéré dans l’espace aérien en Syrie, il a été abattu au nord-ouest et plus précisément au niveau de la région côtière de Lattaquié. La raison pour laquelle il a été détruit concerne l’espionnage des forces syriennes selon une source qui s’est confiée à l’Agence France Presse. Les drones font régulièrement la Une des médias ces dernières semaines, car ces engins peuvent espionner des zones. Cela a d’ailleurs été au cœur d’un large débat en France puisque des appareils qui sont toutefois bien différents ont été vus à divers endroits et notamment à Paris.

Le drone n’avait pas été détecté comme américain

Ce drone aurait été détruit en Syrie, car il avait dans un premier temps été repéré comme un objet ennemi. Selon cette même source, il n’aura pas été détecté comme une propriété des États-Unis lors de la destruction. Les frappes dans ce pays qui ont débuté en septembre dernier ont tué de nombreuses personnes alors que la coalition est effective depuis août en Irak. La destruction a été partiellement confirmée du côté des États-Unis puisque Washington a révélé que le contact avec l’engin a été perdu aux alentours de 17h40 GMT ce mardi 17 mars.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *