LOADING

Type to search

Dyslexie : la cause pourrait se trouver dans les yeux

1 mois ago
Share

La dyslexie est une altération significative de la lecture, les troubles apparaissent dès les premiers moments de l’apprentissage. La maîtrise de la lecture, de l’écriture est alors très compliquée ainsi que la mémorisation des mots. Les conséquences sont une lecture hésitante, ralentie, émaillée de nombreuses erreurs. La déficience liée à la dyslexie est d’intensité variable selon les individus. Ce trouble a été reconnu par l’organisation mondiale de la santé comme étant un handicap depuis 1993, et si la cause de ce trouble se trouvait dans les yeux ?

Mots

 

En France, 6 à 8% de la population serait concerné par la dyslexie

L’implication de la génétique est induite par plusieurs paramètres, plus de 70% des dyslexiques ont des antécédents familiaux, ce trouble touche majoritairement les garçons, trois fois plus que les filles. Les répercussions sont très handicapantes notamment pour les enfants, mauvaise tenue des cahiers, illisibilité, une incompréhension qui entraîne forcément des difficultés à étudier, à faire les devoirs, une absence de goût pour la lecture est également très marquée chez les personnes atteintes de ce trouble. Les matières littéraires sont les plus touchées. Les résultats scolaires ne sont pas à la hauteur des efforts fournis, de ce fait, la scolarité s’en trouve très perturbée. A l’âge adulte, les problèmes sont aussi récurrents, lecture des petites annonces, tests d’embauche, réalisation de CV s’en trouvent altérés. La personne touchée est très souvent fragilisée psychologiquement, elle perd l’estime de soi.

Des chercheurs viennent de faire une découverte dès plus intéressante, le problème viendrait du fond de l’œil

Selon les scientifiques bretons, l’origine de ce trouble serait peut être enfin trouvé. Concrètement celui qui souffre de dyslexie, il voit un B qui va se transformer en D. Les chercheurs ont mené leur étude sur plus de 60 étudiants, plus de la moitié souffrait de ce trouble, à chaque test effectué, les résultats ont été conformes à leurs premières observations, le fond de l’œil serait la clé. Ils espèrent que cette découverte pourra permettre de corriger cette anomalie handicapante, qu’elle pourra déboucher sur de nouveaux traitements. L’association des parents d’enfants dyslexiques a voulu souligner au vu de cette découverte, qu’il fallait se montrer extrêmement prudent, dans le passé, d’autres études ont donné des lueurs d’espoir sans pour autant déboucher sur des résultats concluants.

Mots, Pixabay – blickpixel

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *