Accueil / Actualités / E-cigarette : un réel danger pour la santé de nos adolescents

E-cigarette : un réel danger pour la santé de nos adolescents

L’e-cigarette présente un danger pour la santé publique selon les propos de l’OMS (Organisme Mondial de la Santé).

L’e-cigarette requiert une attention toute particulière dans les pays en développement. Ces derniers ont tendance à ne pas mettre en place de mesures considérées comme concrètes. Cette situation est donc très préoccupante pour l’avenir. De plus, ce concept avait déjà été décrié pour les femmes enceintes, car il aurait pour le fœtus des dommages irréversibles. L’OMS souhaite par conséquent préciser que l’e-cigarette n’est pas sans danger notamment lorsque les produits contiennent de la nicotine.

L’e-cigarette favorise l’exposition des non-fumeurs

Cette méthode représente un danger pour les jeunes et les experts demandent l’interdiction de la vente dans les distributeurs automatiques ainsi que chez les détaillants. L’e-cigarette représente chez les adolescents un attrait certain, ils peuvent donc dériver sur les cigarettes classiques sur le long terme. Toutefois, l’Organisme Mondial de la Santé démontre que les parfums (fruits et bonbons) n’exercent pas plus de dépendances chez les jeunes.

L’e-cigarette est au cœur des attentions de l’OMS

En parallèle, l’OMS demande également que l’e-cigarette ne soit pas considérée comme une « aide au sevrage tabagique ». De plus, ce procédé causerait un réel dommage au cerveau sur le long terme. L’OMS reconnait tout de même qu’elle ne sait pas si cette cigarette électronique utilisée comme un remplacement aux cigarettes classiques a des chances d’être moins nocive pour les fumeurs. L’e-cigarette demande donc une attention particulière qu’il ne faut pas négliger notamment chez les jeunes qui auraient tendance à dériver par la suite vers des cigarettes classiques. Dans certains cas de figure, elle peut éventuellement favoriser le tabagisme, mais il ne s’agit pas d’une généralité.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Consulter un médecin

Méningite C : un décès montre que cette infection peut être mortelle

En milieu de semaine, plus d’une quarantaine de personnes ont été prises en charge par …

4 commentaires

  1. La cigarette électronique devrait vraiment être renommée : il n’y a aucun rapport entre elle et les cigarettes…
    Dans une cigarette, il y a combustion d’un solide, qui génère plus de 5000 substances toxiques, certaines cancérogènes.
    Dans une « cigarette électronique » il y a vaporisation d’un liquide, composé de substances que l’on consomme régulièrement en alimentaire (propylène glycol et glycérol), et qui ne dégage que quelques substances toxiques, et encore, si le liquide est chauffé à trop haute température et donc qu’il y a combustion, ce qui ne doit pas se passer avec du matériel de qualité et pas ces bouses vendues par certains magasins.

    Que les lobbys et les fumeurs ne voulant pas arrêter se rassurent, on vit dans un monde où internet nous permettra toujours d’avoir ce qu’on veut.

    Et pour les ados, ils peuvent vaper sans problème, il y a des liquides sans nicotine qui leur permettront de crapoter de la « fumée » au collège en douce entre potes, vaut mieux ça que se repeindre les poumons avec du goudron et devenir accro à la nicotine toute leur vie (même si, il est vrai, ça rapporte bien moins de blé à l’Etat et aux cigarettiers).

    My 2 cents.

  2. C’est bien de faire un sujet sur la dernière annonce en date de l’OMS. Il y a toutefois un léger différentiel de méthodologie qui donnerait un peu de poids à cette courte synthèse : sachez donc de quoi vous parlez, ce qui est loin d’être le cas aujourd’hui.

  3. Vous qui recherchez toujours de l’information sensationnelle, en particulier au sujet de la cigarette électronique, écoutez donc une émission, enfin intelligente, constructive et qui redonne de l’espoir face au fléau du tabac!

    http://www.ma-cigarette.fr/la-ligue-contre-le-cancer-change-davis-confirme-son-interet-pour-la-cigarette-electronique/

  4. Les jeunes ont depuis longtemps « dérivé » vers la cigarette traditionnelle et qu’ils la remplacent par la cigarette electronique, ne serait pas un mal ! Interdire la cigarette electronique ne change rien puisqu’il aime transgresser les interdits. La clope leur est interdit, pourtant ils sont nombreux à fume devant le collège !

Réagissez !