Accueil / Actualités / Eau de javel : la santé serait en danger à cause d’une utilisation trop intense

Eau de javel : la santé serait en danger à cause d’une utilisation trop intense

L’eau de javel fait partie des nettoyants de la maison que l’on utilise très souvent pour désinfecter pourtant selon une étude, il faudrait que son usage régulier ne soit plus automatique. En effet, selon les professionnels de santé responsables de cette enquête, l’eau de javel participerait à l’augmentation du risque du BPCO (une maladie chronique et inflammatoire du poumon), elle est caractérisée par une obstruction des bronches. Elle se manifeste par une toux, un essoufflement. Non traitée, elle peut aboutir à une insuffisance respiratoire voire le décès.

Ménage

L’eau de javel tire son nom de l’ancien village, aujourd’hui, c’est le 15e arrondissement de Paris

En 1784, une manufacture de produits chimiques près du moulin de javelle était installée. Cette eau de javel était destinée aux lavandières de l’époque, elles battaient alors le linge sale avec une poignée de branches afin d’extraire la saleté du textile. C’est en 1784 que l’eau de javel fut utilisée pour ses propriétés blanchissantes. En 1875, la fabrique occupait plus de 200 personnes, elle disparut entre 1885 et 1889, elle fut remplacée par les aciéries, les entrepôts, les magasins généraux de Paris. Elle a toujours été très utilisée, durant la grande guerre, les soldats ne disposant pas d’eau potable mélangeaient l’eau de la Meuse avec ce désinfectant afin de s’abreuvoir sans risque pour leur santé. Elle fut également utilisée pour ses vertus antiseptiques, pour désinfecter les plaies des blessés. Elle reste facile d’utilisation, elle a su montrer son efficacité pourtant aujourd’hui, elle serait responsable de l’augmentation du risque de la BPCO.

L’eau de javel est un désinfectant puissant, mais faut-il aujourd’hui revoir son utilisation quotidienne ?

Les professionnels de santé ont mené cette étude, les travaux ont démontré que le fait d’utiliser régulièrement l’eau de javel pourrait favoriser le développement de la BPCO (bronchopneumopathie chronique obstructive). Cette enquête a été menée par les scientifiques de l’université d’Harvard et par l’INSERM. Elle a été présentée au congrès de la société européenne de Pneumologie, il se déroule en Italie à Milan. Son usage, une fois par semaine montrerait que déjà l’association serait visible, il est donc recommandé de se montrer vigilant quant à son utilisation dans la maison, dans les écoles, les établissements de santé. Des études précédentes ont déjà démontré  que l’eau de javel était un désinfectant qui irritait les poumons d’où un risque accru d’asthme, de maladies respiratoires. Les enfants dont la maison est quotidiennement nettoyée avec de l’eau de javel ont également plus de risques de souffrir de grippe, de bronchite, d’amygdalite. Elle favorise donc les infections des plus jeunes. D’autres enquêtes vont être menées afin d’appuyer ces premiers résultats, en attendant, il est donc plus prudent de l’utiliser avec parcimonie.

Ménage, Pixabay – Hencyx

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Seniors

Canada : unis par le mariage depuis 75 ans, ils s’éteignent à quelques heures d’intervalle

C’est une histoire d’amour, inaugurée durant la Seconde Guerre mondiale, qui aura duré pas moins …

Réagissez !