Accueil / Actualités / Ebola en France : voici comment identifier une personne atteinte

Ebola en France : voici comment identifier une personne atteinte

Ebola, ce mot fait très peur et le virus pourrait s’installer en France. Il est donc important d’identifier une personne touchée.

Identifier le virus Ebola
Identifier le virus Ebola

Ebola, ce mot est simple et pourtant il est synonyme de mort dans de nombreux cas. En France, deux suspicions ont été référencées, la première dans les locaux de la DDASS et le second à l’hôpital Bichat. Heureusement, la maladie n’était pas présente, mais elle pourrait arriver sur le sol français selon une étude. Des chercheurs britanniques estiment que d’ici le 24 octobre, il y a 75 % de risques que le pays soit touché par des cas avérés du virus Ebola. Pour se protéger, la meilleure solution consiste à connaitre cette maladie ainsi que les symptômes.

La panique du développement de l’Ebola en France

La première information primordiale à ne pas négliger concerne un éventuel voyage. En effet, le virus Ebola est présent en Afrique et notamment en Guinée. Par conséquent, si une personne a effectué un déplacement dans l’un des pays touchés, il ne faut prendre aucun risque notamment si quelques symptômes sont observés. Il faut noter que la transmission est assez simple puisqu’il suffit d’avoir un contact rapproché et long, les postillons et la salive sont également des vecteurs de la maladie et c’est valable pour les objets.

Quelques données pour identifier le virus Ebola

Le virus Ebola se traduit dans un premier temps par une apparition de la fièvre et elle est brutale. Le malade atteint rapidement les 38 voire les 39 degrés. La personne touchée peut ressentir des courbatures, de la fatigue, des maux de tête ainsi qu’un mal de gorge. Par conséquent, les symptômes de l’Ebola semblent être ceux de la grippe, mais d’autres symptômes s’ajoutent à cette liste. Le patient peut donc avoir des insuffisances rénales et/ou hépatiques, des troubles de la coagulation et même des hémorragies. Enfin, il faut noter que le délai d’incubation est de 21 jours après le retour d’un éventuel voyage dans l’un des pays touchés. La France a décidé de mettre en place des mesures de sécurité et elle rejoint ainsi les autres nations comme les USA ou l’Angleterre qui ont décidé de renforcer la précaution.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Les pleurs d'un bébé

La tête plate est-elle en lien avec la crainte de la mort subite du nourrisson ?

La semaine nationale de prévention de la mort subite du nourrisson se déroule du 18 …

Réagissez !