Accueil / Actualités / Ebola : l’attente d’un vaccin programmé pour l’année prochaine

Ebola : l’attente d’un vaccin programmé pour l’année prochaine

Le virus Ebola devient de plus en plus complexe et le corps médical est dans l’attente d’un vaccin. Ce dernier serait programmé pour l’année prochaine.

L'espoir d'un vaccin contre l'Ebola
[/media-credit] L’espoir d’un vaccin contre l’Ebola
La liste des victimes du virus Ebola ne cesse de s’allonger et c’est pour cette raison que l’état d’urgence de santé publique a été décrété puisque le seuil des 1000 décès a été référencé. Au vu de la propagation rapide du virus, il est assez difficile de contenir la maladie qui se traduit par une fièvre hémorragique. Le taux de mortalité est très élevé et il faut noter que la prolifération passe par le sang, la salive ainsi que la sueur. L’Afrique est le continent le plus touché, mais d’autres pays sont concernés par le virus comme les États-Unis ou encore le Canada.

Un vaccin contre l’Ebola testé aux USA

L’OMS a donc précisé qu’un vaccin pour lutter contre le virus de l’Ebola pourrait voir le jour d’ici l’année prochaine. Par conséquent, des essais cliniques seront réalisés dès le mois de septembre sur le sol américain. L’étude prendra ensuite de l’ampleur et se dirigera en Afrique. Ce pays est problématique puisque les malades sont dans un premier temps répertoriés dans cette zone du globe. Les cas sont ensuite implantés à l’étranger, ce qui pourrait être dramatique si la situation continue de prendre une telle ampleur.

Dans l’attente d’un vaccin contre l’Ebola pour 2015

Jean-Marie Okwo a révélé dans un entretien accordé à RFI qu’il y avait un réel espoir concernant la commercialisation de ce vaccin pour lutter contre le virus de l’Ebola. Des premiers résultats ont été obtenus notamment sur des animaux puisque des tests ont déjà été effectués. Il a précisé que les résultats étaient excellents et c’est pour cette raison que l’OMS se projette en 2015. La situation est donc urgente, mais cette programmation peut s’avérer assez proche. En effet, pour l’élaboration d’un vaccin, de nombreux critères doivent être pris en compte et le virus pourrait également compliquer l’affaire, car il s’avère être complexe.

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Chauve-souris

Drôme : une chauve-souris diagnostiquée comme atteinte de la rage

Le denier cas humain de la rage, en France, plus particulièrement en Guyane, remonte à …

Réagissez !