Accueil / Actualités / Ebola : la Russie passe à l’attaque avec 3 vaccins

Ebola : la Russie passe à l’attaque avec 3 vaccins

Le virus Ebola pourrait voir sa propagation réduite puisque la Russie est à l’origine de trois vaccins. Il faudra toutefois attendre plusieurs semaines.

L'espoir d'un vaccin contre l'Ebola
L’espoir d’un vaccin contre l’Ebola

Le virus Ebola continue de tuer des personnes notamment dans les pays africains. Il terrorise les populations que ce soit aux États-Unis ou en Europe. Depuis quelques semaines, une certaine psychose s’est installée notamment en France où certains cas probables se sont avérés négatifs. Toutefois, une personne est décédée au Texas et l’aide-soignante en Espagne se trouve dans une situation critique, mais son état de santé s’est amélioré. La Russie pourrait posséder la solution puisque le pays est à l’origine de trois vaccins et ils seront opérationnels dans six mois.

Le virus Ebola contré par 3 vaccins dans 6 mois

Ce laps de temps peut paraitre assez court, mais il est en réalité très long, car le virus Ebola a le pouvoir de décimer une population notamment lorsque les soins ne sont pas suffisants. Le ministre de la Santé, Veronika Skvortsova a souhaité rassurer la population en révélant que le virus Ebola aura trois vaccins d’ici le mois d’avril 2015. Ils sont largement attendus par les populations notamment les plus touchées puisque l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) a précisé que cette maladie très contagieuse et mortelle avait fait déjà plus de 4000 morts en l’espace de quelques semaines.

Deux vaccins très prometteurs contre Ebola

La Russie passe donc à l’attaque et le pays a l’intention de mettre un terme à la propagation du virus Ebola. Selon l’agence de presse Ria Novosti, l’un des trois vaccins est déjà rentré dans une nouvelle phase puisqu’il est opérationnel pour un essai clinique. En parallèle, d’autres vaccins sont en cours d’élaboration et l’OMS accorde une attention particulière à ces conceptions. Elle a précisé que la firme GSK en Grande-Bretagne était à l’origine d’un vaccin très prometteur et c’est également le cas pour le Canada. Il faudra donc attendre quelques semaines pour découvrir les premiers résultats et les populations espèrent qu’ils seront à la hauteur des attentes.

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Les pleurs d'un bébé

La tête plate est-elle en lien avec la crainte de la mort subite du nourrisson ?

La semaine nationale de prévention de la mort subite du nourrisson se déroule du 18 …

Réagissez !