LOADING

Type to search

Tags:

École des Côtes-d’Armor : un spectacle se transforme en cauchemar

3 années ago
Share

Une école des Côtes-d’Armor a vécu un cauchemar, car un spectacle a tourné au drame. Des enfants ont été brûlés ainsi que d’autres personnes.

Pompier (Photo d'illustration)

Pompier (Photo d’illustration)

Vendredi soir, un spectacle était organisé par l’école de Corlay dans les Côtes-d’Armor, il se déroulait dans la salle des fêtes de la commune. Patrick Lewden, le magistrat a déclaré que les enfants se produisaient sur une scène où des flambeaux brûlaient de chaque côté, soudain le feu a pris et selon ses dires les enfants se sont mis à crier, un de leur camarade a été victime d’embrasement. Le feu causé sans doute par un retour de flamme a brûlé le jeune garçon de 10 ans au visage « relativement sérieusement ». Un enseignant et la directrice de l’école voulant stopper le feu et aider l’enfant ont eux aussi été brûlés ainsi qu’un autre garçon de 9 ans atteint à la cuisse, ils ont été transportés à l’hôpital des grands brûlés de Nantes.

Une cellule de crise dans une école des Côtes-d’Armor

Ce spectacle qui se voulait récréatif et joyeux a tourné au drame vers 22 heures alors que celui-ci se terminait quelques instants plus tard. Selon le journal Ouest-France, une maman a déclaré au journal que c’était « une vision d’horreur ». Pour secourir tous les participants de ce spectacle, une cellule de crise a été mise en place, une enquête va maintenant déterminer les circonstances de l’incendie, elle a été confiée à la brigade de recherches de la gendarmerie de Guingamp.

A la recherche des causes de ce drame survenu dans les Côtes-d’Armor

Le magistrat Patrick Lewden a déclaré qu’il était bien trop tôt pour tirer des conclusions, il faudra attendre les résultats de l’enquête pour savoir s’il y a lieu de poursuivre des responsables de façon judiciaire. Le maire de la commune de Corlay qui a été interrogé par le journal a confié que le spectacle avait en amont été répété de nombreuses fois sans qu’il n’y ait aucun problème.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *