Accueil / Actualités / Emmailloter un bébé : une méthode qui favoriserait la mort subite

Emmailloter un bébé : une méthode qui favoriserait la mort subite

Le fait d’emmailloter un bébé n’est pas une pratique recommandable, car elle pourrait avoir plusieurs conséquences. Certaines sont positives, mais d’autres sont particulièrement néfastes.

Emmailloter un bébé accroît le risque de MSN

Lorsqu’un bébé vient au monde, les parents évoluent dans un climat angoissé à cause de la mort subite du nourrisson. Certains n’hésitent pas à installer des babyphones reliées à une vidéosurveillance pour observer les faits et gestes de l’enfant. D’autres se dirigent à plusieurs reprises dans la chambre même si cela peut perturber le sommeil du nouveau-né. Une nouvelle étude particulièrement intéressante a été réalisée selon Pourquoi Docteur. Elle révèle que le fait d’emmailloter un bébé n’est pas conseillé surtout au-delà de trois mois.

Plusieurs causes pour la mort subite du nourrisson

Dès cet âge, les enfants ont tendance à se retourner, ce qui peut causer la mort subite. Il faudrait donc supprimer ce concept surtout si le bébé a l’habitude de s’endormir sur le côté ou le ventre. La MSN peut être référencée dès un mois jusqu’à un an. Ce syndrome a été décrit exactement comme une mort subite inexpliquée du nourrisson dès 2008 sur le sol français. Après le décès, une autopsie permet généralement d’identifier la cause précise, car plusieurs critères sont susceptibles d’être au rendez-vous. L’enfant peut souffrir d’une anomalie génétique cardiaque, ou d’un problème respiratoire, infectieux.

Attention à la position de couchage sur le ventre

Comme le mentionne la revue Pediatrics, la mort subite du nourrisson peut survenir à cause d’une position de couchage sur le ventre. Le risque serait augmenté avec le fait emmailloter le bébé. Toutefois, d’autres facteurs sont à prendre en compte comme le tabagisme de la maman pendant la grossesse, l’encombrement du lit, car il a tendance à entacher la circulation de l’air. Certains recommandent ainsi d’ôter toutes les peluches ou encore les tours de lit. Selon les statistiques, le mort subite du nourrisson aurait tendance à toucher deux fois plus les petits garçons.

Un bébé qui n’est pas emmailloté, Pixabay – Profile

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Les pleurs d'un bébé

La tête plate est-elle en lien avec la crainte de la mort subite du nourrisson ?

La semaine nationale de prévention de la mort subite du nourrisson se déroule du 18 …

Réagissez !