Accueil / Actualités / Endométriose : une maladie méconnue demande une attention

Endométriose : une maladie méconnue demande une attention

Endométriose, il s’agit d’un mot qui est peu utilisé et pourtant des dizaines de millions de femmes sont touchées par cette maladie.

Photo d'illustration
Photo d’illustration

Alors que l’endométriose est une maladie méconnue, il est assez surprenant d’apprendre que près de 180 millions de femmes sont touchées. Une semaine est donc consacrée à ce mal dans le but de partager les problèmes et de renseigner celles qui souffrent en silence sans réussir à mettre un mot sur cette douleur. Des initiatives ont donc été référencées au cours de la semaine, les femmes ont ainsi accès à des séances d’informations à Paris ou à des conférences qui sont listées sur le site EndoFrance.

Un problème de muqueuse caractérise l’endométriose

L’endométriose est une maladie gynécologique qui est globalement incomprise. Elle se caractérise par une présence de muqueuse utérine à l’extérieur de cette cavité utérine. De plus, les femmes peuvent souffrir au niveau des différents organes comme les reins, la vessie, le rectum, le péritoine… Certaines femmes sont atteintes sans le savoir, car il n’y a pas véritablement de symptômes. Toutefois, il est possible de la diagnostiquer à cause de l’infertilité ou encore des douleurs qui se caractérisent par des règles handicapantes baptisées dysménorrhées. Des femmes ont tellement mal qu’elles peuvent avoir recours à des antalgiques puissants.

Malgré l’endométriose, il est possible d’avoir des enfants

Il faut noter que les femmes touchées par l’endométriose sont dans 30 voire 50 % des cas concernées par l’infertilité. Une lueur d’espoir est tout de même référencée, car si le traitement est à la hauteur des espérances, il est possible d’avoir un enfant par la suite. Généralement, 80 % des patientes qui ont reçu un traitement adapté ont pu être par la suite enceinte. Si les règles sont douloureuses, il est par conséquent largement conseillé de consulter un gynécologue qui pourra identifier l’origine du problème et découvrir peut-être l’endométriose.

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Se raser le maillot

La très en vogue épilation génitale n’est pas dénuée de tous dangers

Un récent sondage révélait que 20% des Françaises avaient adopté l’épilation intégrale. La chasse aux poils pubiens …

Réagissez !