Accueil / Actualités / Enfants du baby-boom : une santé dégradée et plus de stress

Enfants du baby-boom : une santé dégradée et plus de stress

Les enfants du baby-boom n’ont pas une santé optimisée selon un rapport. Ils subissent davantage de stress et la consommation de médicaments est en hausse.

Santé
Santé

Les enfants qui sont issus du baby-boom aux États-Unis n’ont pas une santé très enthousiasmante. En effet, ils sont davantage stressés et ils sont confrontés à plusieurs problèmes par rapport à des bébés qui sont nés à 10 ans d’écart. Ils souffrent d’hypertension, d’obésité, de diabète et même d’un taux élevé de cholestérol. Les problématiques seraient donc plus nombreuses que celles référencées chez les bébés qui n’ont pas vu le jour lors du baby-boom. Toutefois, cette santé dégradée ne les empêche pas de vivre plus longtemps que les autres.

Une santé psychologique entachée pour les enfants du baby-boom

Ce rapport a été publié par l’US Centers for Disease Control and Prevention et ce document de plus de 450 pages examine avec précision tous les maux qui touchent davantage les bébés issus du baby-boom. Aujourd’hui, ils ont bien grandi puisqu’ils ont entre 55 et 64 ans. Toutefois, au cours de leur vie, ils ont eu tendance à être davantage touchés par une détresse psychologique. Les maladies chroniques se multiplient et un senior sur deux n’est pas épargné. L’état de santé est donc dégradé et cela a des répercussions d’ordre médical, car les prescriptions ont également subi une hausse.

Les enfants du baby-boom consomment plus de médicaments

De ce fait, les enfants issus du baby-boom ont tendance à consommer massivement des médicaments. Le rapport mentionne une recrudescence d’antidiabétique et d’hypocholestérolémiant. Par conséquent, près de 60 % des personnes ont tendance à prendre au maximum 4 médicaments contre 20 % pour plus de 5 comprimés. De plus, la couverture santé n’est pas similaire à celle observée en France. De ce fait, seuls ceux qui ont des revenus confortables peuvent en bénéficier. En ce qui concerne les causes des décès chez les baby-boomers, il y a surtout le cancer et les maladies cardiovasculaires.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Précarité

La précarité reste un frein aux soins, ce 17 octobre est marqué par la journée mondiale de refus de la misère

Malheureusement, la précarité n’a cessé de croître ces dernières années, malgré les progrès, tous ceux …

Réagissez !