LOADING

Type to search

Environnement : les polluants responsables de nombreux décès

2 années ago
Share

Chaque jour qui passe nous rappelle combien la planète est fragile, la pollution prend de plus en plus de place dans la vie de tout à chacun et cette situation concerne le monde entier. Tous les ans, ce sont plus de 12,6 millions de décès référencés à travers la planète et l’insalubrité environnementale est directement liée à ces morts prématurés. Un désastre qu’il faut en partie imputer à l’homme et au progrès. Ce fléau touche plus particulièrement les enfants de moins de cinq ans et les personnes âgées de 50 à 79 ans. Peut-on encore inverser la tendance ou est-ce déjà trop tard ?

L’environnement a tué 7.3 millions de personnes en Asie et dans le Pacifique

L’Organisation mondiale de la Santé, OMS vient de rendre un rapport alarmant. Le taux de décès serait dû en grande partie à l’élévation des maladies non transmissibles directement liées aux polluants de l’environnement. En 2012, ce sont tout de même plus de 12,6 millions de personnes qui ont perdu la vie et cela est dû à une exposition aux particules polluantes. L’OMS tient à rappeler que l’Asie du Sud-est et le Pacifique occidental sont les régions les plus touchées par ce drame, à elles seules plus de 7,3 millions de décès répertoriés.

Les causes de l’environnement sur la santé

Les éléments responsables sont les eaux contaminées, l’air pollué, les sols gorgés de pesticides et l’inhalation de tous ces produits chimiques provoquerait des morts prématurés. Cette tendance se prolonge en 2016 et de nombreuses maladies comme les cancers, les affections respiratoires, les AVC et autres problèmes cardiaques sont de plus en plus d’actualité et l’environnement est le grand responsable. Le taux de décès liés aux maladies transmissibles est en baisse, c’est dû à une meilleure vaccination, à des campagnes de mobilisation toujours plus présentes, à des distributions de médicaments plus conséquentes dans les pays les plus pauvres.

1.7 millions d’enfants pourraient être sauvés par an

Le directeur général de l’OMS explique qu’il est temps de prendre conscience de la situation dramatique, il faut absolument faire des efforts pour limiter les polluants afin que la mortalité puisse diminuer, c’est des gestes que chacun d’entre nous peut effectuer, une petite pierre apportée à l’édifice, il n’est jamais trop tard pour bien faire. Si l’environnement était mieux géré, on pourrait sauver plus de 1,7 million d’enfants de moins de cinq ans et plus de 4,9 millions de personnes âgées de 50 à 79 ans, ces chiffres restent un espoir selon une source de la Dépêche.

Environnement, Pixabay – Foto-Rabe

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *