Accueil / Actualités / Épilepsie : une journée spécifique pour une maladie méconnue

Épilepsie : une journée spécifique pour une maladie méconnue

L’épilepsie est jugée encore comme une maladie mentale. Cette journée internationale permet d’en apprendre davantage.

L’épilepsie
L’épilepsie

L’épilepsie est une maladie neurologique qui implique les deux hémisphères cérébraux de manière simultanée. Elle se développe souvent d’un point de vue génétique ou lésionnel (accident vasculaire cérébral) ou lors d’un traumatisme crânien grave. Chez les personnes souffrant de cette maladie, la crise est souvent liée à un état de fatigue, un manque de sommeil ou un état anxieux. L’épilepsie n’altère pas les facultés intellectuelles, chez les enfants elle disparaît à l’adolescence dans 6 cas sur 10, le patient n’avale jamais sa langue, il est donc inutile d’essayer de la retenir quand il est en pleine crise de convulsions.

L’épilepsie est au coeur d’une journée mondiale

Aujourd’hui, lundi 9 février c’est la journée mondiale de l’épilepsie, elle touche 600 000 personnes en France, les conséquences sont souvent très handicapantes pour la vie sociale, mais les crises en général ne mettent pas la vie en danger des malades. Récemment, un drame s’est toutefois produit. Un homme qui se promenait avec son chien a réalisé une crise, son chien l’a attaqué à la gorge et il est décédé. Si l’épilepsie n’est pas traitée correctement, elle peut avoir des répercutions comme des absences, des pertes de conscience, des convulsion… Pour les malades, elle représente un peu « une maladie de la honte », car ils sont mal compris et on les associe souvent à des « fous ».

Des solutions pour traiter l’épilepsie

Pour combattre l’épilepsie, les médecins peuvent prescrire un traitement médicamenteux, mais il est aussi possible de se faire poser des implants dans le système nerveux. Ce qui est certain c’est que les malades qui souffrent de cette pathologie doivent se battre au quotidien contre les idées reçues, cette maladie est ignorée et mal connue. Les malades sur leur lieu de travail ressentent une gêne, car ils n’osent pas parler de leur différence comme pourrait le faire une personne atteinte de problèmes cardiaques. La recherche aujourd’hui avance de façon spectaculaire et la prise en charge thérapeutique fait de son mieux.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Forêt

Une Américaine de 26 ans perdue dans les bois en Alabama aux Etats-Unis a réussi à survivre

Après plusieurs semaines d’errance, cette jeune femme s’était égarée dans une zone qui lui était …

Réagissez !