Accueil / Actualités / Erreurs des généralistes : des médecins pointés du doigt

Erreurs des généralistes : des médecins pointés du doigt

Les erreurs des généralistes poseraient un véritable problème et une étude pointe du doigt le corps médical. Plusieurs constats ont été réalisés.

Médecin
Médecin

Les erreurs des généralistes seraient nombreuses puisque le ministère de la Santé a constaté qu’une tous les deux jours se produirait en France. Ce rapport baptisé EIAS (Evènement Indésirables Associés aux Soins) a été rendu public par l’InVS (Institut de Veille Sanitaire). La France s’est donc penchée de manière inédite sur les médecins généralistes alors que d’autres pays avaient déjà mené une telle enquête sur le corps médical. Les patients se retrouvent généralement dans leur cabinet pour de multiples raisons, cela peut aller de la simple égratignure à un fait plus grave.

59 % des erreurs des généralistes sont au cabinet

Les erreurs des généralistes sont donc multiples puisque certains se trompent dans les rendez-vous et ce problème reste anodin. Toutefois, le rapport a montré que des professionnels de la santé pouvaient confondre un patient ou rédiger une prescription non souhaitée. Le ministère a donc examiné pour cela 475 faits l’année dernière entre les mois de mai et de juin. Répartis dans 22 régions de France, les diagnostics ont permis d’obtenir des pourcentages. Les erreurs des généralistes sont plus fréquentes dans les cabinets avec un taux de 59 % contre 26 % lorsque le professionnel se rend au domicile de son patient.

21 % des erreurs des généralistes ont entrainé une incapacité temporaire

Même si les erreurs des généralistes peuvent être problématiques sur la forme, le rapport stipule qu’elles n’ont pas eu d’effet dans la plupart des cas sur les patients. 77 % qui s’étaient retrouvés au cœur d’une erreur n’ont pas montré de problèmes particuliers par la suite. Toutefois, 21 % des patients ont été victimes d’une incapacité temporaire. La France n’est toutefois pas unique puisque des résultats similaires ont été observés en Australie et au Danemark. Le corps médical a donc la possibilité de s’améliorer notamment en optimisant l’organisation, car elle serait responsable généralement des erreurs des généralistes.

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Huile

De l’huile dans les bras, un jeune Russe inquiète les réseaux

Ce jeune homme, ancien militaire affiche sa musculature impressionnante sur les réseaux sociaux. Des biceps …

Réagissez !