Accueil / Actualités / Etats-Unis : le feu vert de la FDA pour un traitement anticancéreux à visée directement tumorale

Etats-Unis : le feu vert de la FDA pour un traitement anticancéreux à visée directement tumorale

La FDA (équivalent de l’ANSM en France) vient d’autoriser la mise en vente aux Etats-Unis d’un médicament, le Keytruda, en élargissant sa fenêtre thérapeutique, avec comme fer de lance innovant, la faculté de viser directement la tumeur cancéreuse et non plus l’organe frappé de plein fouet. Cela permettrait de traiter de soigner des cas inopérables.

Cancer

La commercialisation d’un médicament anticancéreux riche en qualités et aussi en promesses vient d’être octroyée par la FDA

L’Agence américaine des médicaments, la Food and Drug Administration connue également sous son acronyme de FDA, est l’organisme disposant du mandat, entre autres attributions, d’autoriser la commercialisation de l’ensemble des médicaments sur le territoire des États-Unis. Une pareille prérogative n’est donnée à nulle autre autorité. La FDA vient d’autoriser ainsi la mise en vente d’un médicament anticancéreux prometteur ainsi que porteur d’espoirs. En effet, ce dernier a, pour la toute première fois, l’avantage de cibler les tumeurs selon leur profil génétique et non plus de façon systématique l’organe atteint. Le caractère inopérable de tumeurs, à forte connotation morbide, n’est plus une fatalité avec cette alternative.

Le principal ennemi ciblé du Keytruda est le cancer gastrique sévissant aux Etats-Unis et problématique de santé majeure

Ce médicament a pour nom, le Keytruda et est une réussite de la part des laboratoires Merck qui en sont à l’origine. Le feu vert de la FDA a été une bénédiction et nous vous avons déjà expliqués, en introduction, pourquoi il constituait une avancée thérapeutique et pharmaceutique vraiment de tout premier plan. Merck spécifie que la Food and Drug Administration a accepté pour revue une application de licence biologique supplémentaire pour son immunothérapie (Keytruda en l’occurrence), avec pour cible, les patients présentant un adénocarcinome gastrique et de la jonction oeso-gastrique récurrent ou avancé. Selon les estimations les plus plausibles, près de 100 000 personnes auraient un cancer gastrique aux Etats-Unis.

Cancer, Pixabay – PDPics

A propos Eric Françonnet

Essayez à nouveau

Faire le ménage

Bouger avec régularité, même en faisant le ménage, un rempart essentiel contre la mortalité

Afin d’améliorer leur endurance cardiaque et respiratoire, leur état musculaire et osseux, et réduire le …

Réagissez !