Accueil / Actualités / Etats-Unis : le « hand spinner » à l’origine de l’étouffement d’une fillette

Etats-Unis : le « hand spinner » à l’origine de l’étouffement d’une fillette

Le « hand spinner » s’est imposé, avec fulgurance, chez les écoliers : on emploie même le terme de « folie » pour qualifier l’ampleur de cette nouvelle mode phénoménale. Attention cependant : comme vient de l’illustrer un fait divers américain, il peut entraîner un étouffement. La vigilance parentale est de rigueur.

Fillette blonde

Qu’est-ce que le « hand spinner » à traduire comme ceci en français : la « toupie à main » ?

Le nouveau chouchou des cours de récréation du monde entier, ayant détrôné le « Pokémon Go », s’appelle en anglais « hand spinner » ; ce qui signifie littéralement dans la langue de Molière : « toupie à main ». Le « hand spinner » s’est ainsi imposé, en un temps record, avec ses trois branches affichant une diversité flashy, comme le jouet phare d’une génération : le cap des 500 millions d’exemplaires écoulés sera, sans aucun doute, dépassé d’ici peu, à l’échelle planétaire. Nous sommes presque obligés de saluer un tel succès, qui vient d’être terni par un accident, soulignant sa dangerosité et sur lequel nous allons revenir.

Une fillette texane, jouant avec son « hand spinner », inquiète soudain sa maman au volant

L’incident, au dénouement heureux, aurait pu tourner au drame et même à la mort d’une fillette texane, Britton. Kelly Rose Joniec a eu indéniablement, instinct maternel protecteur oblige, la plus grande frayeur de sa vie. Elle n’a pas manqué de raconter sa mésaventure, alimentant sa page Facebook. Revenant d’une séance de piscine avec Britton, âgée de 10 ans, elle a été rapidement alertée par des bruits suspects émanant de la banquette arrière. Elle a réalisé, avec une réactivité ad hoc, que sa fille s’étouffait. Kelly Rose se gare pour agir, évaluant, même avec approximation au départ, la mesure du danger.

La fillette a été opérée pour se faire retirer un poids de son « hand spinner » de l’œsophage

Elle pratique alors la méthode de Heimlich, à l’efficacité prouvée, lors d’un’étouffement. Malheureusement son essai n’est pas concluant mais elle découvre cependant l’objet avalé par sa fille : un poids de son « hand spinner ». La panique prenant de plus en plus le dessus, la maman de Britton a derechef pris la direction des urgences au Texas Children’s Hospital. Après avoir soumis la fillette à une radio, les médecins ont localisé l’endroit où le poids s’était coincé : à l’entrée de l’œsophage de notre pauvre Britton, espace étant trop étroit pour que l’objet soit ingéré. La fillette a été anesthésiée puis opérée avec un succès étant salvateur.

Fillette blonde, Pixabay – iha31

A propos Eric Françonnet

Essayez à nouveau

Le virus du Sida

À Paris, une personne infectée par le VIH sur cinq vit sans savoir qu’elle est atteinte de la maladie

La capitale recense plus de mille contaminations chaque année, un chiffre qui a fait réagir …

Réagissez !