LOADING

Type to search

États-Unis : libéré après 4 décennies à l’isolement

3 années ago
Share

C’est à peine croyable et pourtant, aux États-Unis, un homme a vécu à l’isolement pendant 43 ans. Albert Woodfox est désormais libre.

Albert Woodfox à gauche

Albert Woodfox à gauche / Crédit Photo : Capture YouTube Democracy Now!

Il sera sans doute très complexe pour cet homme de retrouver une vie normale et surtout la sociabilité à cause de ce qu’il a enduré aux États-Unis. La situation d’Albert Woodfox et Herman Wallace est assez complexe comme le mentionne Amnesty International. Ces deux hommes ont vécu à l’isolement pendant plus de 4 décennies après avoir été reconnu coupable. Ils sont soupçonnés d’avoir tué un gardien de prison, mais ces deux individus n’ont jamais cessé de crier leur innocence dès qu’ils ont été interrogés sur ce sujet.

Albert Woodfox était le membre des Trois d’Angola

Cet homme qui a pu retrouver la liberté après 43 ans de confinement aux États-Unis était connu comme un membre des « Trois d’Angola » et ils étaient aux côtés d’un autre individu prénommé Robert King. En 2001, ce dernier a eu la chance de retrouver une vie normale après un isolement de 29 ans et avoir été reconnu innocent. Amnesty International doute de la culpabilité des deux hommes, car aucune preuve matérielle ne viendrait entacher leur innocence et les témoignages sont même décrits comme douteux. De plus, les preuves qui avaient pour objet d’être à décharge auraient été mystérieusement perdues.

Après 43 ans, les États-Unis relâchent un détenu

Albert Woodfox aura donc été contraint d’attendre 43 ans pour qu’un juge des États-Unis et plus précisément en Louisiane décide de le libérer. Il est considéré comme l’un des plus anciens prisonniers sur le sol américain. Cette libération a été très complexe à obtenir, car une première décision avait été rendue en novembre 2014. Toutefois, une décision judiciaire avait annulé cette décision et Albert Woodfox n’avait pas pu sortir de cet isolement. Au vu de son âge, de sa santé et de certaines preuves manquantes, le juge a fait le choix de se prononcer en faveur de sa libération immédiate.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *