Accueil / Actualités / Etats-Unis : la naissance incroyable de 6 sextuplés après 17 ans d’infertilité frustrante

Etats-Unis : la naissance incroyable de 6 sextuplés après 17 ans d’infertilité frustrante

Dans l’incapacité s’éternisant concernant la faculté de donner naissance à des enfants et ce durant 17 ans, un couple nigérian, vivant aux Etats-Unis, en Virginie, a enfin vu son rêve devenir réalité, avec une immense joie mais non sans peines, en donnant vie à des sextuplés des deux sexes avec une parité des plus inattendues et heureuses : trois filles et trois garçons.

La main d'un bébé

Un accouchement difficile au dénouement heureux : la naissance de six sextuplés mais fragiles car prématurés

C’est aux prémices de cette année 2017, en janvier pour être plus précis, que Adeboye et Ajibola Taiwo, ont été informés qu’ils allaient (pied-de-nez à toute fatalité scientifique) être enfin des parents. Réduite à un laps de temps d’une brièveté dangereuse (seulement 40 jours), tant pour les six bébés nés prématurés que pour la maman éprouvée, cette grossesse tant désirée n’a pas été une partie de plaisir. La maman a mis au monde trois filles et trois garçons le 11 mai 2017. Un staff médical étoffé de 40 personnes (chirurgien pour la césarienne, spécialiste des grands prématurés, psychologue, infirmières…) a été mobilisé pour cet accouchement hors normes. Ronald Ramus, directeur de la maternité du centre médical de Richmond en Virginie (VCU) n’a eu de cesse d’encenser la maman en la comparant à une héroïne ayant du « manger, dormir et respirer pour sept ». Cette dernière a définitivement quitté l’hôpital le 18 mai. Ses chérubins, pesant seulement 500 grammes à un kilo, ont été contraints, mesure de précaution oblige, de rester plus longtemps, en milieu hospitalier : ils sont actuellement dans le service des prématurés.

Des parents heureux que la félicité se soit penchée enfin sur eux après 17 ans d’infertilité

Dans une déclaration à la presse américaine raffolant tout comme nous de ce genre de conte de fée dont elle nous alimente (et que, de surcroît, nous n’avons de cesse de relayer sur les réseaux sociaux), la maman souhaite, de tout cœur, que ses enfants grandiront dans des conditions normales et décentes et pourront dire : « J’étais si petit, regardez-moi maintenant ! » et qu’ils se verront ouvrir les portes d’une éducation leur faisant s’élever dans l’ascenseur social avec l’opportunité d’étudier dans « cette incroyable université ». En tous les cas, la voilà mère aimante (tout comme son mari qui ne s’attendait pas, lui aussi, à une pareille surprise) d’une famille pas comme les autres, de par une rareté numéraire, que nous pouvons vérifier statistiquement : en effet, en 2015, il y a eu près de 4 millions de naissances aux États-Unis, selon le Centre de prévention et contrôle des maladies (CDC) mais seulement 24 de ces naissances étaient de plus de 5 bébés ou d’autres accouchements d’ordre supérieur, soit 0,0006%…disons que ces deux parents ont enfin gagné le plus beau lot que la loterie de la vie était en mesure de leur délivrer…au bout de 17 ans.

La main d’un bébé, Pixabay – HolgersFotografie

A propos Eric Françonnet

Essayez à nouveau

Un soda

Sexualité au top : quels sont les aliments à éviter car nuisibles à la libido ?

Vous ne le saviez peut-être pas, mais si vous avez l’intention de faire l’amour, certains …

Réagissez !