LOADING

Type to search

Peut-être un nouveau cas de grippe aviaire à Mirande, quels sont les risques ?

2 années ago
Share

Un nouveau cas aurait été détecté au lycée agricole de Mirande situé dans le département du Gers en région Midi-Pyrénées. Pourrons-nous déguster notre dinde ou notre foie gras sans aucune arrière pensée pour ces fêtes de fin d’année ? Ces derniers jours, plusieurs cas ont été détectés en France et pour l’instant l’agence nationale de sécurité sanitaire (ANSE ) n’a recensé qu’une dizaine de foyers avec une population de pintades, d’oies, de canards et de chapons.

La grippe aviaire a fait son retour, mais elle a choisi un bien mauvais moment, en effet un certain nombre de pays ont fermé les frontières à toutes nos volailles françaises, dont le Japon qui reste le premier importateur. Le médecin responsable de l’ANSE tient à souligner qu’il n’existe aucune contamination entre l’oiseau et l’homme et que de ce fait la consommation de viande, d’œufs et de foie gras ne présente aucun danger pour la santé de l’homme, « c’est une maladie de volailles » comme le mentionne News Radins. Le cas qui a été découvert à Mirande est pour le moment une suspicion, il faut attendre une confirmation des services compétents pour se prononcer réellement.

La grippe aviaire pourrait avoir des conséquences économiques dramatiques

Tous ces cas de grippe aviaire demeurent problématiques pour les éleveurs de volailles, le monde agricole se veut pourtant confiant et compte sur la fidélité de tous les consommateurs à quelques jours des fêtes de fin d’année. Les autorités sanitaires renouvellent leurs déclarations pour rassurer la population qui pourrait se poser des questions en spécifiant qu’aucun danger n’est à craindre pour la santé de l’homme, mais une certaine inquiétude pourrait tout de même avoir des répercutions économique.

Les consommateurs ne peuvent pas être contaminés par la grippe aviaire

La grippe aviaire ne se transmet pas à l’homme par l’absorption de volailles, de foie gras. De multiples précautions ont été mises en place pour éviter la propagation du virus, tous les animaux contaminés sont abattus et les locaux sont désinfectés. Toutes ces démarches devraient tranquilliser les consommateurs, le foie gras aura bien sa place sur les tables de Noël.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *