Accueil / Actualités / Euro 2016 : le Pas-de-Calais sera dépourvu de tout écran géant en plein air

Euro 2016 : le Pas-de-Calais sera dépourvu de tout écran géant en plein air

Le maintien des fan zones, créées lors de l’Euro 2008, véritables espaces spécialement dédiés aux supporters, dans toutes les villes-hôtes de l’Euro 2016 qui se déroule en France (Paris sur le Champ-de-Mars pourra ainsi accueillir 120 000 personnes !) ainsi que les rassemblements sur la voie publique, craints de par leur nature pouvant être imprévisible, et enfin le troisième ingrédient inquiétant qu’est la menace terroriste, sont autant de facteurs qui pèsent dans la faveur de la sécurité maximale. La préfecture du Pas-de-Calais vient d’adopter une décision qui va complètement dans ce sens avec l’interdiction formelle des attroupements face à des écrans géants, par crainte, invoquée mais un zeste obsessionnelle, d’une attaque kamikaze.

Pas de communions devant des écrans géants en plein air dans le Pas-de-Calais : une décision préfectorale polémique

La préfecture du Pas-de-Calais vient ainsi d’interdire aux maires du département, divisé en 893 communes, toute installation d’écrans géants en plein air destinés à retransmettre des matches de cet évènement footballistique hors normes, d’après La Voix du Nord qui dévoile cette décision. Elle ne fera sans doute pas l’unanimité chez les fans qui devront se consoler avec les écrans installés dans des « espaces clos » dont l’accès très strict sera réglementé et avec notamment des contrôles « par palpation » à l’entrée. Ceci afin d’éviter toute intrusion terroriste, ce qui est impossible, avec les écrans en plein air, aux dires des autorités ayant annoncé que le principe de précaution serait appliqué, en cas d’infraction à leur décision souveraine.

Les fan zones dotées d’une enveloppe budgétaire supplémentaire pour une sécurisation que les autorités placent haute

Les fan zones sont situées dans les dix villes qui accueilleront des rencontres de l’Euro. Les municipalités concernées sont les suivantes : Bordeaux, Lille, Lens, Lyon, Marseille, Nice, Paris, Saint-Denis, Saint-Etienne et Toulouse. Ces fan zones accueilleront des cohortes de supporters issus des 24 pays qualifiés pour la compétition : les autorités annoncent, selon leurs prévisions, pas moins de 7 à 8 millions de personnes. Afin de sécuriser les fan zones, périmètres de festivités sous contrôle, l’État a débloqué un budget de 24 millions d’euros. C’est le double de ce qui était initialement prévu (12 millions d’euros) mais les effroyables attentats du 13 novembre 2015 nous ont laissés des séquelles psychologiques très vives et n’oublions pas que l’Etat d’urgence a été prolongé de surcroît.

Supporter football, Pixabay

A propos Eric Françonnet

Essayez à nouveau

Soleil

L’allergie au soleil ou lucite estivale est plus fréquente qu’on ne le croit

Cette manifestation cutanée touche autant à la plage l’été que sur les pistes de ski …

Réagissez !