Les explosions de cigarettes électroniques de plus en plus courantes

Certains tentent d’arrêter cette addiction, d’autres essayent une version plus tendance de la cigarette. C’est un appareil capable de vaporiser du e-liquide aromatisé qui est destiné à être inhalé. D’après les dernières données, près de 21% de jeunes de plus de 18 ans ont déjà essayé la cigarette électronique en France. Vapoter, est-ce dangereux pour la santé ? Les connaissances actuelles ne permettent pas d’établir avec exactitude la dangerosité de ce produit qui se revendique comme aidant au sevrage tabagique. Un nouveau rapport fait état de plus de 15 personnes soignées pour brûlures dues à la cigarette électronique.

E-cigarette

L’e-cigarette est de plus en plus utilisée par les adeptes de la nicotine

Dans la revue scientifique New England Journal of Medicine, des données ont été publiées au début du mois d’octobre par l’university of Washington Medical Center à Seatles aux Etats-Unis, elles indiquent que plus d’une quinzaine de personnes auraient été brûlées à cause de leur e-cigarette entre octobre 2015 et juin 2016, des brûlures graves ont été soignées, certaines nécessitant des greffes cutanées. Douze utilisateurs ont vu leur cigarette électronique s’enflammer. Parmi les blessures, plus de 50% ont été décelées sur l’aine ou les cuisses, 30% sur les mains, 20% sur le visage.

La cigarette électronique reste un produit qui doit être utilisé avec prudence

En aucun cas, c’est un jouet, il faut rester vigilant même si les brûlures dues aux substances chimiques sont rares, elles existent, le risque zéro étant impossible. La cigarette électronique peut être utilisée dans le cadre d’un sevrage tabagique mais elle ne doit pas être systématique chez les plus jeunes surtout pour ceux qui n’ont encore jamais fumé.

Un habitant de Toulouse qui était un vapoteur comme tant d’autres a vu sa voiture s’embraser, la batterie de sa cigarette électronique a pris feu. En panique, le conducteur n’a pas pu éviter une collision, heureusement sans gravité. Il a été transporté à l’hôpital, soigné pour des brûlures au deuxième degré. Les personnes qui ont réalisé cette étude aux USA tiennent à mettre en garde les adeptes de la cigarette électronique, celle-ci peut parfois causer des dommages plus ou moins graves

E-cigarette, Pixabay – lindsayfox

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Médecine

L’incontinence urinaire touche plus de 2,6 millions de femmes de plus de 65 ans

Les femmes sont plus touchées que les hommes par les fuites urinaires. Cette inégalité s’explique …

2 commentaires

  1. Il faut relativiser!!
    Un grand nombre d’incendies sont causés par des cigarettes. Dans le seul secteur de l’habitation, on dénombrait en France 6 264 victimes en 2005, dont 295 morts et 728 blessés graves. On estime que 30% de ces incendies mortels (1879 victimes) sont dus à des cigarettes. A cela on compte en moyenne, par an, environ 18 400 ha de forêt ravagés par les flammes qui sont en partie imputable aux jets de cigarettes. Si on évoque maintenant les États-Unis, il faut savoir que les cigarettes restent la première cause de mortalité par le feu. Les chiffres publiés par la Fema montrent que 12,8% des causes graves d’incendies concernant les habitations sont dues aux cigarettes (soit 45 540 incendies). Rien qu’en 2014, ces incendies dus aux cigarettes ont engendré plus de 325 décès.

  2. Bonjour,
    Peut être serait il bon de ramener ces 15 incidents aux nombres d’incendies du aux cigarettes traditionnelles. Au nombres de morts dû au cancers ( en France 75000 morts chaque année.). Alors oui, c’est important de mettre en garde, mais il faut toit de meme relativiser. L’automobile tue encore 4000 personnes chaque année, cela ne nous empêche pas de conduire chaque jour. Méfions nous de l’intox des lobis du tabac.
    Un vappoteur au quotidien depuis 2 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *