LOADING

Type to search

Facebook : son fils de 2 ans fume un joint, elle poste la photo

2 années ago
Share

Sur Facebook, c’est l’indignation après qu’une photo ait été postée. Elle représente un enfant de 2 ans en train de fumer un joint.

Consommation de Cannabis

Consommation de Cannabis / Crédit Photo : Pixabay – angelic

La consommation du cannabis se fait de plus en plus tôt et cette polémique illustre parfaitement cette constatation. En effet, sur Facebook, une mère de famille n’a pas hésité à poster une photo et cet acte est assez banal, car de nombreux internautes partagent quotidiennement leur vie. Les fils d’actualités mettent en évidence les vacances, les découvertes culinaires… Toutefois, cette affaire est beaucoup plus grave, car le cliché montre un petit garçon de 2 ans en train de fumer un joint qui est allumé par une tierce personne.

Après l’alcool, elle montre son fils en train de fumer un joint

La photo a donc été au cœur d’une vive polémique et la légende laissée par la mère de famille n’a pas arrangé la situation. Après avoir posté le cliché sur Facebook, elle a révélé que son petit bébé était « défoncé grâce à [sa] maman ». Rapidement l’indignation a été au rendez-vous et les internautes se sont acharnés dans les commentaires. De plus, cette mère n’en est pas à sa première frasque. Auparavant, elle avait partagé avec ses « amis » une autre légende « Regardez comme il boit ». Les faits se sont déroulés en Argentine et même si les deux clichés ont été supprimés rapidement, rien ne disparaît vraiment sur Internet.

La photo postée sur Facebook

La photo postée sur Facebook

Les internautes choqués sur Facebook auraient donné l’alerte

Effrayés par ce qu’ils avaient pu constater, ils ont décidé de joindre les services sociaux en Argentine. La police aurait même été saisie au vu de la gravité de ce dossier. Des internautes auraient tenté d’obtenir l’adresse de cette mère de famille, mais ils auraient tout de même appelé les services compétents. L’objectif consiste à identifier cette personne et a éventuellement lui demandé de rendre des comptes. Dans tous les cas, le scandale est à l’ordre du jour sur Facebook.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *