Faux testaments olographes : qu’est-ce que c’est et comment en reconnaitre ?

La cession des biens est un moment inévitable dans la vie, spécialement lorsque vous avez un patrimoine important. L’un des moyens de transmettre vos volontés à vos proches est le testament olographe. Cependant, ce dernier peut être falsifié par des personnes mal intentionnées. Découvrez ici ce qu’est un faux testament olographe et comment le reconnaître.

Faux testament olographe : qu’est-ce que c’est ?

Le testament olographe est l’un des trois types de testaments. Il est le plus répandu, car très simple à réaliser. En plus, pour en faire un, vous n’avez pas besoin de faire appel à un notaire. Le faux testament olographe par contre est obtenu par imitation de l’écriture du testateur (auteur du testament). Cependant, l’expertise graphologique d’un faux testament olographe permet d’en révéler les incohérences et de découvrir le subterfuge. Elle doit bien évidemment être réalisée par des professionnels afin d’en garantir la fiabilité.

Le testament olographe doit être entièrement écritdaté et signé de la main du testateur. Il peut être frappé d’invalidité ou considéré comme un faux :

  • s’il est antidaté (date antérieure à la date où il a été réellement écrit) ;
  • s’il n’est pas manuscrit en entier ;
  • ou encore s’il n’est pas signé.

Aussi, l’intervention d’une personne extérieure au moment de son écriture peut le rendre invalide.

Faux testament olographe : comment le reconnaître ?

L’un des moyens les plus simples de prouver qu’un testament olographe est faux est d’en faire une analyse technique par des experts. Celle-ci se base sur des paramètres comme l’âge, l’acuité visuelle ou la souplesse des mouvements pour exposer toutes sortes de preuves d’imitations.

Il est clair qu’une imitation ne peut en aucun cas être totalement conforme à l’écriture authentique. L’analyse des graphies permet de trouver les moments où le faussaire a hésitéretouché ou même ralenti. Les faussaires les plus durs à détecter sont souvent ceux qui ont pu peaufiner leur technique pendant longtemps. Ils ont souvent des documents écrits par la personne à imiter et s’exercent à reproduire ses automatismes.

Grâce à des techniques spécifiques et des outils comme un microscope électronique, l’expert fournit des données qui sont fiables et utilisables pour déterminer si un testament olographe est faux. Il étudie des images en haute définition du testament, vérifie l’existence d’informations effacées et étudie les tracés latents en sillon.

Il existe plusieurs moyens de reconnaître un faux testament olographe. Cela n’exclut pas qu’il soit rédigé dans la confidentialité et sécurisé afin d’éviter sa falsification. Une fois écrit dans les règles, vous devez le confier à un notaire qui l’inscrira comme dernières volontés.

Partagez notre article !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur skype
Skype
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Continuez la lecture !