Accueil / Actualités / Une femme hospitalisée aux urgences pour avoir ingéré des excréments de souris présents dans un sandwich

Une femme hospitalisée aux urgences pour avoir ingéré des excréments de souris présents dans un sandwich

Le fait divers insolite que nous allons vous relater va sans doute vous pousser à sourire bien qu’il soit de très mauvais goût et qu’il ait suscité un dégoût immense chez une femme ayant terminé aux urgences pour la négligence suivante : elle a croqué dans un sandwich qu’elle a acheté, dans une franchise de la célèbre marque Paul, avant de découvrir qu’il contenait une crotte de souris. Ce genre d’histoire, d’un niveau sanitaire déplorable, n’est hélas pas si rare.

Saucisse

Une découverte dégoûtante dans un sandwich et un remboursement refusé par le magasin Paul ont attisé le courroux de la jeune victime, Lena, âgée de 25 ans

Selon nos confrères du Parisien, une jeune femme a récemment trouvé une crotte de souris à l’intérieur d’un sandwich jambon-fromage qu’elle s’est procurée en l’achetant à ses dépens dans une boulangerie Paul de la ville de Créteil, située dans le Val-de-Marne, en banlieue de la nébuleuse urbaine parisienne. Agée de 25 ans et travaillant au sein du centre commercial Créteil-Soleil, Lena avait hélas déjà commencé à savourer son sandwich quand elle a eu une très mauvaise surprise : celle de se rendre compte qu’il contenait les matières fécales d’une souris. Conciliante, elle aurait porter immédiatement réclamation d’un remboursement de son produit avarié au magasin Paul concerné mais elle a essuyé un refus catégorique : elle s’est vue plus imposée plus que proposée un échange qu’elle a refusé de manière intangible.

Une crotte de souris qui a engendré les symptômes confirmés aux urgences d’une « gastrite clinique » avec le double caractère suivant : aigüe et brutale

« Que ça arrive dans un kebab de quartier, je peux comprendre, mais là, dans un grand groupe comme Paul, c’est scandaleux », a-t-elle avoué, visiblement remontée, toujours au Parisien . Mais physiquement, dans les heures qui ont suivi l’ingestion accidentelle, Lena été la proie, d’une part de vomissements incommodants, d’autre part d’une poussée, des plus surprenantes, d’eczéma. Son généraliste l’a fortement incitée à aller aux urgences, où elle a été admise pour le diagnostic suivant : une « gastrique clinique ». La gastrite est une inflammation de la muqueuse de l’estomac qui, dans le cas de Lena, a été aiguë avec une survenue brutale, probablement d’origine bactérienne. L’examen le plus courant, pour un diagnostic fiable, est une endoscopie des voies digestives dans le but de visualiser la paroi de l’estomac. Cet examen peut être associé à un prélèvement de la muqueuse gastrique.

Saucisse, Pixabay – Siderfly

A propos Eric Françonnet

Essayez à nouveau

Huile

De l’huile dans les bras, un jeune Russe inquiète les réseaux

Ce jeune homme, ancien militaire affiche sa musculature impressionnante sur les réseaux sociaux. Des biceps …

Un seul commentaire

  1. Afin de relativiser ce qui au premier abord, nous « surprend » tous, il faut savoir que l’ingestion de matières fécales, est utilisée chez l’homme (par voie haute gastrique ou basse colique)…mais il est vrai que ces matières fécales utilisées, sont d’origine humaine et non pas dues à une petite souris, grise ou blanche…en villégiature dans une boulangerie.

Réagissez !