Fillette décédée à Toulouse : des traces de maltraitance constatées

Une fillette de 2 ans est morte à Toulouse et le décès pourrait être expliqué par des faits de maltraitance qui ont été constaté au CHU de Purpan.

Police
Police

Une enfant de 30 mois avait été admise à l’hôpital la veille suite à des blessures graves. Les médecins en charge de la fillette ont pu constater avec effroi qu’elle portait sur tout le corps des traces de coups ainsi que des nombreuses brûlures de cigarettes, les parents sont en garde à vue. Ce couple âgé respectivement de 19 et 29 ans est resté en garde à vue ce vendredi à Toulouse, le corps de la fillette va être autopsiée, car elle est décédée des suites de ses blessures très graves a révélé une source policière. La petite fille avait été admise la veille de sa mort au CHU dans un état très préoccupant, au vu des hématomes nombreux et des brûlures.

Une fillette décèdée près de Toulouse souffrait d’un traumatisme crânien

Les médecins ont alerté les autorités quand lors de l’auscultation ils se sont aperçus que l’enfant souffrait d’un traumatisme crânien. L’autopsie qui va être pratiquée sur la fillette renseignera les médecins et les autorités de police si l’enfant est morte d’une chute malencontreuse ou de blessures volontaires causées par  ses parents. Ils sont toujours en garde à vue, leur deuxième bébé âgé de quatre mois a été placé par les services sociaux et cela a nécessité un placement d’urgence.

La fillette de 2 ans avait été au préalable retirée à ses parents

La fillette selon le quotidien « La Dépêche du Midi » avait dans un passé récent fait l’objet d’un contrôle et d’un placement par les services en charge de la protection de l’enfance, puis elle avait été remise aux parents par ces mêmes services estimant que le père et la mère étaient maintenant aptes pour s’occuper correctement de leur enfant ainsi que de leur autre bébé. Selon le Procureur de la République de Toulouse, la jeune maman faisait l’objet d’un suivi de la part des services sociaux du département.

Partagez notre article !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur skype
Skype
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Continuez la lecture !