Accueil / Actualités / Fiona : la mère et le beau-père n’ont pas retrouvé la sépulture

Fiona : la mère et le beau-père n’ont pas retrouvé la sépulture

Les fouilles pour retrouver Fiona auraient pu donner un tournant à cette enquête, mais malheureusement, elles n’ont rien donné.

La petite Fiona disparue le 12 mai 2013
[/media-credit] La petite Fiona disparue le 12 mai 2013
Cécile Bourgeon et Berkane Maklouf ont été transportés séparément au lac d’Aydat ce mardi 13 mai pour tenter de retrouver le corps de Fiona. Le couple affirme avoir enseveli la petite fille le 12 mai 2013 en lisière de forêt. Le beau-père a cru reconnaitre 2 ou 3 lieux selon son avocat, Me Mohamed Khanifar. Selon le Parisien, le premier emplacement est situé sur un chemin caillouteux au lieu-dit Randanne. Toutefois, il n’était pas en mesure de donner davantage d’informations, car il voulait consulter sa compagne pour avoir son avis.

La sépulture n’a pas été retrouvée par le couple

Cécile Bourgeon et son avocat ont été sur les lieux au cours de l’après-midi et selon France Info, le corps de la petite Fiona n’a pas été retrouvé. Les enquêteurs se retrouvent dans une impasse, car ils ont étudié avec rigueur toutes les données transmises par le couple et lors des repérages et ils ont constaté que plusieurs endroits collaient avec ces déclarations. Même s’il n’y a pas le corps de l’enfant, Cécile Bourgeon et Berkane Maklouf seront jugés devant la cour d’assises du Puy-de-Dôme. Toutefois, l’autopsie de l’enfant pourrait être déterminante pour les chefs d’accusation puisqu’elle permettra de connaitre les circonstances du décès et l’existence éventuelle d’une maltraitance.

Un procès même sans le corps de Fiona

Toutefois, le dossier sera fragilisé puisque la justice devra faire face à des déclarations de Cécile Bourgeon et Berkane Maklouf. Il n’y a donc pas de preuves permettant d’affirmer que le beau-père ou la mère de famille est à l’origine du décès. Il faut toutefois noter qu’ils pourront être condamnés même si le corps de l’enfant n’est jamais retrouvé. France Info précise que la culpabilité peut être établie sur des témoignages.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Squelette

Ostéoporose : sous-diagnostiquée, celle maladie est dangereuse

En Europe, l’ostéoporose touche près de 21 millions de femmes de plus de 50 ans …

Réagissez !