LOADING

Type to search

Fœtus et les phtalates : un QI perturbé et plus bas que la moyenne

3 années ago
Share

Le fœtus est sensible aux phtalates et cette pollution peut s’avérer néfaste pour son développement intellectuel, car le QI est plus faible.

Foetus

Foetus

Les phtalates peuvent s’avérer nocifs pour le développement intellectuel d’un enfant s’il est exposé déjà au stade du fœtus. Cela pourrait ainsi expliquer les interdictions référencées sur le sol américain, car ces substances ne sont pas autorisées dans la conception des jouets. Toutefois, les phtalates représentent une pollution quotidienne puisque les humains évoluent régulièrement en leur présence. Il faut savoir que ces substances pointées du doigt sont référencées dans de nombreux produits comme les laques ou encore le rouge à lèvres.

Un fœtus concerné par les phtalates au cœur d’une étude

Le fœtus est donc menacé par les phtalates et cela peut avoir des répercussions sur son QI. Ce dernier aura tendance à être plus faible que la moyenne et ce constat a été effectué grâce à une étude relayée par Plos One. Elle a été réalisée aux États-Unis et plus précisément dans une université de New York. Les scientifiques se sont attardés à des perturbateurs endocriniens qui sont souvent pointés du doigt dans les magazines liés à la santé. Ils sont accusés d’être à l’origine de nombreux maux que ce soient pour les adultes ou encore les enfants. Une grande attention doit donc être apportée à ces phtalates.

Un fœtus exposé aux phtalates aura un QI réduit de 6/7 points

Toutefois, il est assez complexe de faire la chasse aux phtalates même pour protéger les fœtus. En effet, ces substances qui ont pour objectif d’assouplir les matières plastiques sont présentes dans de nombreux produits comme les ballons pour les enfants ou encore dans un simple rideau de douche. Les scientifiques appellent tout de même à la vigilance, car lors de leur étude, ils ont constaté que le QI observé à l’âge de 7 ans était entaché s’ils avaient été exposés dans l’utérus de la mère à des phtalates. Les résultats montrent que le quotient intellectuel était susceptible d’être réduit de 6.6 voire 7.6 points.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *