LOADING

Type to search

Le foie gras sera bien sur les tables à Noël mais à quel prix ?

1 semaine ago
Share

Les crises successives de la grippe aviaire ont malheureusement malmené les élevages, cela aura-t-il un impact sur la confection des repas de fin d’année ? Quatre Français sur cinq consomment du foie gras à Noël. D’ailleurs, ce produit est inscrit au patrimoine culturel, gastronomique de la France. Certains éleveurs ont été particulièrement touchés par les nombreuses épidémies ce deux dernières années, pourtant, ils vont tenter de surmonter cette nouvelle crise, ce manque à gagner. Malgré la perte des revenus, ils ont du tout de même investir dans des mesures de protections sanitaires très coûteuses.

Du foie gras

La grippe aviaire est une maladie virale qui sévit chez les oiseaux, le taux de mortalité est particulièrement important chez les volailles d’élevage

Lorsqu’un foyer est identifié, les mesures consistent à une mise en quarantaine suivi de l’abattage des animaux infectés, mais le foie gras sera-t-il présent sur les tables de fin d’année ? Son histoire remonte à l’antiquité, à 2500 avant JC. Après la chute de l’empire Romain, la tradition du foie gras se développa en Europe centrale sous l’influence des Juifs car l’usage du beurre avec de la viande, du saindoux leur étaient interdits, l’huile d’olive étant rare à cette époque, la population de confession Juive utilisait de la graisse d’oie pour cuisiner. La technique du gavage s’implanta partout : l’Alsace, la Hongrie, la Bulgarie, des régions aujourd’hui productrices de foie gras. Ce produit est sur toutes les tables en périodes de fêtes pourtant d’un point de vue santé, il n’a pas très bonne réputation, il augmente le mauvais cholestérol, il est aussi très calorique, 100 grammes de foie gras équivaut à 500 calories. Une tranche de 30 grammes à Noël ne bouleversera pas votre équilibre alimentaire, un petit plaisir qui doit être occasionnel.

Le foie gras sera plus rare donc plus cher

Les crises de la grippe aviaire ont été nombreuses en 2015 et 2016, elles ont eu un impact sur la production qui est en baisse. Quant au prix, il pourrait bien augmenté de plus de 10%. Les éleveurs afin d’éviter la propagation de la maladie ont été contraints d’investir dans l’achat de machines désinfectantes, ces nouvelles mesures ont forcément entraîné une augmentation du prix du foie gras. C’est plutôt une mauvaise nouvelle pour les consommateurs, aujourd’hui, seuls 23 millions de canards sont comestibles en France contre plus de 37 millions il y a deux ans. Depuis 1980, la consommation de foie gras a été multipliée par cinq. Ce succès ne diminue pas malgré les épidémies, les interventions des associations qui luttent contre le gavage des volailles. La France reste le premier pays importateur au monde de foie gras. Tous ceux qui ne résisteront pas à cette gourmandise festive devront le payer un peu plus cher cette année mais rassurez-vous, il existe d’autres produits aussi délicieux à moindre coût.

Du foie gras, Pixabay – Jean-Alain

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *