LOADING

Type to search

Français et le terrorisme : une grande majorité se sent en insécurité

2 années ago
Share

Une large partie des Français ont peur du terrorisme et ils estiment que la menace est importante. Nombreux sont ceux qui vivent dans cette insécurité et de vives inquiétudes concernant leur futur après ce nouveau drame.

CRS

CRS / Crédit Photo : Wikimédia – Nicolas Bouillon

Une étude de l’IFOP qui est parue aujourd’hui dans le Journal du Dimanche révèle que 85% des Français vivraient dans l’inquiétude et qu’ils craindraient très sérieusement le terrorisme. Depuis le début de l’année, tout le monde a pris conscience de la gravité dans lequel notre pays était plongé et les derniers évènements qui ont frappé le département de l’Isère, la violence et la barbarie du terroriste qui a sauvagement décapité le directeur de l’usine n’ont fait que renforcer le climat d’incertitude dans lequel les Français doivent vivre malgré tout.

Cette épée de Damoclès qui est au-dessus de nos têtes frappera-t-elle encore ? Et où ? Et quand ? Qui sera visé cette fois ? Chaque citoyen ne peut que se demander si la sécurité est devenue obsolète.

En France, personne ne sous-estime la menace djihadiste

Tous les partis politiques sont pour une fois d’accord pour dire que le pays est face à une menace djihadiste, 90% des républicains, 89% pour les socialistes, et 89% pour le Front National. En 2010, quand cette question du terrorisme  avait été posée aux Français, seulement 52% se sentaient concernés et en danger, aujourd’hui les choses ont changé malheureusement, les cadres et les professions libérales sont plus inquiets 87% d’entres eux redouteraient la menace terroriste.

Ceux qui se sentent le moins en danger sont les 18-24 ans, 28 % estimeraient la menace plutôt faible.

Le terrorisme est dans l’esprit de nombreux français après ce drame

Le terroriste présumé, Yassin Salhi a commencé à parler lors de sa garde à vue, il reconnaîtrait avoir tué le directeur de l’usine, selon une information d’I Télé, il ne se revendiquerait pas comme un terroriste. Dans la journée, il devrait être transféré à Paris au siège de la police antiterroriste. D’après les premiers résultats de l’autopsie de la victime, il ne serait pas possible de savoir s’il était vivant lors de la décapitation, malgré les marques de strangulation.

Manuel Valls dans le journal du dimanche a demandé aux Français d’être « unis et rassemblés » et il a déclaré ne pas être en conflit avec l’islam.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *