Accueil / Actualités / France : le bonheur n’est pas dans le pré, mais à Bordeaux

France : le bonheur n’est pas dans le pré, mais à Bordeaux

Le bonheur existe-t-il quelque part ? La réponse semble être affirmative du côté de Bordeaux qui devient la ville préférée des Français. Elle se place ainsi devant Montpellier et Nantes et même Toulouse, la ville rose.

Le bonheur
Le bonheur / Crédit Photo : Pixabay – dtrevi0

Répondre à cette question, c’est sans doute impossible, car il faudrait définir le sens du mot bonheur pour chaque personne et sans doute que la signification n’est pas la même pour tous les Français. Mais l’observatoire du bonheur vient de publier ce lundi sa 7e étude sur le thème « bonheur et urbanisme », les résultats sont sans appel, les Français préfèrent le sud et tous ou tout du moins une grande partie voudraient y vivre. La France va dans les prochains jours connaitre un épisode de canicule, l’air est plus respirable loin des grandes agglomérations et près de la mer, la ville qui a obtenu le plus de suffrages, c’est Bordeaux avec 19%, la seconde place c’est Montpellier avec 15% de votes et Nantes et Toulouse avec 12%.

La capitale n’arrive qu’en sixième position, les bouchons, la pollution, les grèves, l’insécurité l’ont sans doute pénalisée.

Le bonheur ne se trouve pas dans la ville où l’on habite

Comme le confirme Jean-Pierre Ternaux, le coordinateur de l’observatoire du bonheur dans le Parisien, les villes les plus proches de la mer sont celles que les Français préfèrent, la douceur de vivre, le climat attractif, l’impression d’être toujours en vacances, car le paysage c’est du bonheur gratuit et c’est plus sympathique. L’institut CSA qui a organisé cette étude auprès de 1011 personnes montre bien que le bonheur est ailleurs, loin de l’endroit qu’on habite.

A la recherche du bonheur, le défi des Français

Les Français sont depuis quelque temps à la recherche d’autre chose, ils fuient les grandes villes où l’atmosphère est irrespirable pour se rapprocher de plus petites cités plus attrayantes. Les Français ont aussi des appréhensions vis-à-vis de la pollution qui de plus en plus s’installe dans les grandes agglomérations, les personnes dans une grande majorité voudraient de la verdure, de l’espace, l’impression de se sentir plus libre, loin du béton, il faudrait transporter sa vie dans des endroits où l’herbe est plus verte, mais sans trop quitter tout ce qui fait le quotidien. 58% des sondés désireraient plus d’écoquartiers dans leurs villes, cela rendrait la vie plus facile. Un tiers des Français veulent du changement sans pour autant souhaiter déménager.

Le bonheur, tout le monde le cherche, il n’est pas forcément là ou l’on croit.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Les pleurs d'un bébé

La tête plate est-elle en lien avec la crainte de la mort subite du nourrisson ?

La semaine nationale de prévention de la mort subite du nourrisson se déroule du 18 …

Réagissez !