Accueil / Actualités / La France ne milite pas assez contre la traite des humains, l’esclavage moderne connait de nombreux visages

La France ne milite pas assez contre la traite des humains, l’esclavage moderne connait de nombreux visages

La commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH) vient de remettre un rapport et la France ne serait pas la meilleure élève en ce qui concerne l’esclavage d’êtres humains, bien sûr les choses ont changé quelque peu, mais la traite des personnes ne concerne pas que la prostitution, nombreux sont ceux qui mendient par force, qui travaillent pour rien et à côté de chacun d’entre nous, il y a peut être une personne à qui ses droits sont bafoués.

Le rapport de la CNCDH met l’accent sur la passivité de la France face à cette traite d’êtres humains

La lutte de cette exportation humaine n’est pas assez prise en compte par les gouvernements qui laissent ces situations se développer et se dégrader sans trop y remédier, en 2014, des mesures avaient pointé leur nez, mais elles n’ont pas donné suite. La commission met en évidence pourtant que cet état de fait pourrait fort bien être amélioré de manière positive en mettant tout d’abord des mesures au point, afin de procéder à un démantèlement des réseaux et poursuivre systématiquement les auteurs de cet esclavage moderne, mais en parallèle, il faudrait mettre en place des structures pour la prise en charge des victimes et ainsi assurer leur protection. La commission insiste sur le fait qu’il faudrait donner plus de moyens aux associations.

En 2013, plus de 420 affaires de traite d’êtres humains détectées par les services judiciaires

Plus de 781 personnes ont été appréhendées et condamnées, le nombre de victimes est à nos jours inconnu, ce que déplore fortement la commission en charge de ce rapport. Les femmes restent les plus vulnérables, plus d’un tiers des condamnations entre 2009 et 2013 les concerneraient. L’exploitation sexuelle regroupe une partie de l’esclavage, mais ce n’est pas la seule cause, les ateliers clandestins qui font travailler les femmes dans des conditions épouvantables, les réseaux qui forcent à une mendicité et à une délinquance, l’esclavage domestique est aussi des pratiques qui se déroulent dans notre pays. L’esclavage moderne, en 2016 est peut être au coin de la rue, tout près de chez nous, il suffit d’un simple regard parfois pour s’en apercevoir, et cela aux yeux et à la vue de tout le monde dans la plus complète indifférence  selon une source de Pourquoi Docteur.

SDF, Pixabay

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Médecine

L’incontinence urinaire touche plus de 2,6 millions de femmes de plus de 65 ans

Les femmes sont plus touchées que les hommes par les fuites urinaires. Cette inégalité s’explique …

Réagissez !