Accueil / Actualités / Frelon asiatique : un déclin annoncé à cause de la consanguinité

Frelon asiatique : un déclin annoncé à cause de la consanguinité

Le frelon asiatique a semé la panique en Europe, mais un problème de taille a été observé chez les colonies. Ce serait une bonne nouvelle, car elle traduirait un ralentissement non négligeable de son développement dans cette partie du globe.

Le frelon asiatique
Le frelon asiatique / Crédit Photo : Wikimédia – Siga

Le frelon asiatique a un aspect qui n’est pas très familier et il est également dangereux lorsque plusieurs piqûres sont observées. En août 2015, un drame est même arrivé dans le Gers où un homme a succombé à une piqûre. Ce ralentissement du développement est donc une bonne nouvelle, mais il ne relève pas d’une action de l’Homme, car le phénomène semble être naturel.

Le mécanisme de consanguinité n’est pas favorable au frelon asiatique

A Tours, des chercheurs d’un institut de recherche a pu constater que le frelon asiatique était concerné par des faits de consanguinité. Les observations ont pu montrer que des mâles étaient présents dans 68 % des familles étudiées au cours de la première période qui s’échelonne entre le printemps et la mi-août. Pendant cette période, les colonies sont susceptibles de s’agrandir et cela provoque ainsi un développement plus conséquent et les pays sont largement envahis. Toutefois, cette présence importante des mâles s’avère être nocive pour les frelons asiatiques, car leur participation n’est pas aussi élevée que celle d’une femelle.

Le frelon asiatique deviendrait une espèce moins invasive

Par conséquent, le frelon asiatique est menacé en Europe à cause de cet afflux de mâles. Un phénomène naturel serait ainsi susceptible d’entacher aisément l’invasion de cette espèce sans que l’Homme n’ait l’intention d’intervenir. Il est impératif de noter que les frelons asiatiques ont un côté néfaste en cas de piqûres, mais ils représentent un fléau à cause des attaques permanentes. Ils ont ainsi la capacité de menacer la biodiversité. Ce mécanisme de consanguinité serait ainsi une solution naturelle à ce problème de taille qui touche massivement l’Europe et notamment la France, l’Espagne, le Portugal et l’Allemagne.

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Maladie de peau

Maladie de peau : un fléau qui touche 16 millions de Français

Les maladies sont très diverses. La peau est l’enveloppe qui protège notre corps, elle est …

Réagissez !