Accueil / Actualités / Froid et la Fondation Abbé Pierre outrée : hausse des décès

Froid et la Fondation Abbé Pierre outrée : hausse des décès

Le froid fait des victimes, la Fondation Abbé Pierre est outrée par la situation. Il est difficile à croire qu’en 2014 on puisse mourir dans ces conditions.

SDF
SDF

Le froid fait des ravages et les SDF sont les premières cibles comme le remarque la Fondation Abbé Pierre. Il ne faut pas oublier que ces personnes qui vivent toute l’année à l’extérieure sont donc victimes des conditions climatiques. Pendant l’été, elles souffrent de la chaleur, ce qui occasionne une forte déshydratation qui peut conduire au décès. Au cours de l’hiver, le vent fort, le froid, la pluie et la neige rythment leur quotidien. De ce fait, les journées sont difficiles et il est complexe de résister à l’hypothermie lorsque le mercure chute. Au cours de l’année, près de 400 SDF décèdent alors que le nombre de sans-abris ne cesse de croître.

Le froid tue, car il n’y a pas assez de solutions d’hébergement

Le froid tue encore même en 2014 et la Fondation Abbé Pierre est outrée par cette situation. Il faut noter que depuis quelques jours, les actualités sont moroses avec le décès de notamment six SDF. Le nombre n’a cessé d’augmenter au fil des jours et la fondation estime qu’il est impératif d’avoir des solutions de logement en France alors que le gouvernement ne possède pas la bonne politique dans ce domaine. Pour le délégué général de la Fondation Abbé Pierre, Christophe Robert, les solutions mises à la disposition des SDF ne sont pas à la hauteur des attentes notamment pendant l’hiver.

Revoir la politique du logement pour vaincre le froid

Pour vaincre le froid, il faut des vêtements, une certaine alimentation et surtout un abri où il est possible de se reposer tout en ayant chaud. Pour la Fondation Abbé Pierre, c’est « profondément douloureux » et les centres sont au « taquet ». Pourtant, sur les 17200 personnes qui ont demandé de l’aide au 115, près de 9000 n’ont pas eu l’occasion d’obtenir une solution d’hébergement d’urgence comme il le précise dans une interview accordée à LCI.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Alcool

Le binge-drinking bouleverse le cerveau, même au repos, des jeunes s’y adonnant

Une hyper-alcoolisation, qualifiée de binge-drinking (dans notre langue de Molière, nous disons aussi « biture express » …

Réagissez !