LOADING

Type to search

Garantis sans additifs : des nanoparticules retrouvés dans certains produits

4 mois ago
Share

Il est vrai que depuis quelque temps, les industriels veulent nous rassurer quant à la qualité des produits que nous ingérons, ils mentionnent même sur certains paquets de bonbons, de gâteaux : garantis sans additifs. Sont-ils vraiment sincères ou n’est-ce que de la poudre aux yeux ? Le magazine 60 millions de consommateurs a voulu se rendre compte de l’exactitude de ces allégations. Des analyses ont été effectuées sur plus de 18 produits sucrés très appréciés notamment par les enfants. Les résultats malheureusement sont très loin de nos attentes. Tous les échantillons testés présentaient des nanoparticules de dioxyde de titane.

Pâtisserie

Pourquoi de nombreuses marques ne respectent-elles pas le règlement mis en place par la commission Européenne ?

60 millions de consommateurs rappelle que l’utilisation de ces additifs très contestés dans les aliments permet par exemple de modifier la couleur, l’aspect, l’odeur, la consistance. Les nanoparticules sont des éléments dont la taille est infiniment minuscule (un nanomètre est 1000 millions plus petit qu’un mètre, 50.000 fois plus petit qu’un cheveu). Ils sont de plus en plus présents depuis les années 90 dans les produits de notre quotidien (informatique, électronique, cosmétique…). Les nanoparticules se sont introduits sournoisement dans nos assiettes, nous font-ils courir des dangers sanitaires graves ? L’agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement, du travail a préconisé la précaution envers les nanoparticules.

Les études actuelles ne permettent pas de connaitre la réelle inoffensivité des nanoparticules

Le dioxyde de titane ou E171 optimise l’aspect blanchissant du colorant pour les glaçages, les enrobages des produits sucrés, il est également utilisé pour lutter contre l’humidité qui pourrait altérer les produits alimentaires. Les industriels ont-ils toutes les cartes en main ou se cachent-ils derrière une définition de la commission européenne de 2011 ? L’agence nationale de sécurité (ANSES) rendait au mois d’avril dernier un rapport alarmant sur le E171. Après avoir testés cet additif sur des rats durant plus de 100 jours à des doses proches de celles que l’homme peut ingérer, les scientifiques ont observé que le dioxyde de titane entraînait via le côlon des lésions bénignes telles des polypes. D’autres études seront nécessaires afin de confirmer ces premières constatations. En attendant, il est préférable de limiter la consommation des produits contenant des additifs suspects, de toute façon, ce n’ est pas très bon pour la santé d’une façon ou d’une autre.

Pâtisserie, Pixabay – Alexas_Fotos

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *