Accueil / Actualités / Gare aux caries à tout âge mais pas de renforts en fluor avant l’âge de 6 mois !

Gare aux caries à tout âge mais pas de renforts en fluor avant l’âge de 6 mois !

Le fluor, utilisé en prévention de la carie dentaire, est bon pour la santé de nos dents si précieuses, mais des excès en tous genres ont été constatés, encore plus inquiétants, chez une population en bas âge. S’inscrivant dans la foulée de la HAS (Haute Autorité de la Santé), tracée il y a maintenant deux ans, L’ANSM (acronyme de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) vient de restreindre l’usage des supplémentations en fluor, chez les bébés de moins de six mois, administrés par voie orale. Lisez de manière avisée, la liste des trois médicaments visés, que nous allons dévoiler maintenant.

Un bébé dort

Les solutions buvables, pourvoyeuses de fluor, par voie orale, sont inutiles, pour ne pas dire contre-indiquées, chez les bébés âgés de moins de 6 mois

L’ANSM a annoncé ce lundi 13 février que le Zymaduo, le Fluostérol et le Fluorex ne devaient plus être prescrits aux nourrissons de moins de 6 mois. L’ANSM n’était pas dupe cependant depuis 2008 où elle avait déjà soulevé pléthore d’interrogations sur le bien-fondé de ces derniers sur nos fragiles bébés aux quenottes l’étant tout autant.  Voici un descriptif des médicaments, à présent, à usage restreint :

  • Zymaduo 150 et 300 UI, solution buvable désormais indiquée pour les enfants de 6 à 18 mois, « dans le cas où fluor et vitamine D sont administrés conjointement », précise le communiqué. Fluorex 1 mg/1ml, autre solution buvable indiquée chez l’enfant de 6 mois à 12 ans, uniquement après avoir réalisé un bilan personnalisé des apports en fluor. Fluostérol 0,25 mg/800 UI/dose, solution buvable contenant du fluor et de la vitamine D, est indiqué aujourd’hui pour les enfants de 6 à 18 mois. Cette solution concerne les enfants qui seraient carencés à la fois en fluor et en vitamine D, même en utilisant un lait supplémenté en vitamine D.

Le fluor est un allié précieux pour entretenir la santé bucco-dentaire et optimiser la prévention des caries mais gare à la fluorose vraiment plus rosse que rose

Le fluor, sous forme de fluorure, est un élément, étant naturel, qui entre dans la constitution des tissus durs : les dents, les os et les cartilages, au même titre que le calcium, le phosphore et d’autres éléments pourvus par l’eau de boisson et les aliments.

C’est à ce juste titre -du moins au départ- que du fluor a été introduit dans les dentifrices et ceci en guise de prévention concernant les caries dentaires. Depuis, constat indéniable, nous pouvons noter que la fréquence des caries dentaires a fortement diminué.

Mais progressivement, nous sommes allés dangereusement plus loin, en enrichissant, d’une manière non naturelle, des aliments et l’eau, et même l’eau du robinet, en fluor

Quant aux bébés, ils ont reçu pendant de nombreuses années une supplémentation en fluor qui devenait urgente à réguler.

Attention : l’excès de fluor peut même conduire à la fluorose.

  • le fluor est utile et bénéfique mais seulement à doses réduites et régulières ;
  • les excès de fluor et l’accumulation de fluor dans l’organisme pouvant entraîner des effets néfastes sur la santé (fluorose).
Un bébé dort, Pixabay – yc0407206360

A propos Eric Françonnet

Essayez à nouveau

Digestion

Cancers digestifs : les Français sont en quête d’informations

Les cancers digestifs regroupent ceux de l’œsophage, de l’estomac, du côlon, du rectum, du canal …

Réagissez !