Accueil / Actualités / Gaz hilarant : l’adolescent meurt à cause de cette drogue

Gaz hilarant : l’adolescent meurt à cause de cette drogue

Le gaz hilarant a encore frappé, il y a un nouveau décès en Grande-Bretagne. Il s’agit d’un adolescent qui a une nouvelle fois succombé au pouvoir de cette nouvelle drogue qui fait des ravages chez les jeunes.

Gaz hilarant
Gaz hilarant / Crédit Photo : Flickr – GreenZeb

Cette nouvelle drogue est très à la mode chez les jeunes actuellement, inhalée à l’aide d’un ballon de baudruche, le protoxyde d’azote contenu dans ces capsules peut provoquer des vertiges et une euphorie passagère d’environ trente secondes. Cette substance est en vente libre en France et au Royaume-Uni, un jeune Anglais âgé de 18 ans est décédé samedi soir lors d’une fête après avoir consommé ce gaz hilarant, cet adolescent avait également bu de l’alcool au cours de la soirée, une autopsie va être pratiquée pour déterminer les causes exactes du décès.

En Grande-Bretagne, le gaz hilarant fait une nouvelle victime

Entre 2006 et 2012, dix-sept jeunes ont perdu la vie de la même manière en Angleterre, 500.000 Anglais en consommeraient de façon régulière et les autorités commencent à s’inquiéter de ce phénomène qui est très préoccupant et dangereux pour la santé. C’est la nouvelle drogue des fêtards, les jeunes se filment en train d’inhaler ce gaz et ils diffusent les images sur internet et les crises de rires s’enchaînent au détriment de l’intelligence et de la santé.

C’est un risque avéré pour la santé, ce gaz hilarant est la drogue qui arrive en deuxième position après le cannabis. Quelques inhalations via un ballon de baudruche gonflé avec ce protoxyde d’azote et l’ivresse est garantie, les rires et les vertiges sont éphémères d’où sa dangerosité, les jeunes renouvellent les inhalations jusqu’à l’asphyxie totale.

Un gaz hilarant mortel représente la nouvelle drogue

Ce gaz est également utilisé en médecine, mais sous contrôle, il remplace l’anesthésie, ce gaz est venu s’installer dans nos cuisines dans les siphons de crème chantilly d’où sa facilité d’achat, on en trouve partout. Dans les grandes surfaces, pour quelques euros, vous repartez avec une boite pleine de cartouches de gaz hilarant.

En France, une page spéciale a été créée sur le site « drogues info service », pour se renseigner sur les effets néfastes de ce gaz qui n’est pas hilarant, mais mortel, des troubles cardiaques et une baisse de tension artérielle en sont les dommages majeurs.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Alcool

Le binge-drinking bouleverse le cerveau, même au repos, des jeunes s’y adonnant

Une hyper-alcoolisation, qualifiée de binge-drinking (dans notre langue de Molière, nous disons aussi « biture express » …

Réagissez !