Gilets Jaunes : que peut-on en retenir après un an de contestation ?

Le 16 octobre 2018 naissait en France un mouvement de contestation dû à l’origine à l’augmentation du tarif du gazole à la pompe. Cette grogne spontanée a rapidement gagné tout le pays cristallisant au passage toutes les rancœurs à l’égard du gouvernement quant aux conditions de vie et de travail des Français. Elle était essentiellement caractérisée par des actes d’occupation des ronds-points et des centres-villes. Que reste-t-il de ce mouvement qui a profondément marqué et divisé la France une année après ?

Que retenir des gilets jaunes un an après ?

Une chose est sûre, le mouvement s’est estompé du point de vue du nombre. L'exploit du pic de 300 000 manifestants atteint lors des premières semaines n’a plus été réédité depuis des mois. En revanche le mouvement demeure très populaire dans les esprits. Un sondage réalisé indique que 55 % des Français ont une sympathie avérée pour les gilets jaunes. En revanche, 63 % de sondés ne souhaitent pas sa résurgence. Celui-ci a donc évolué, d’autant plus qu’il a obtenu des avancées non négligeables de la part du gouvernement français.

En effet, il apparaît utile de rappeler que cette contestation populaire a enregistré des évolutions notables. À titre illustratif, le président Emmanuel Macron a annoncé dès décembre, soit trois mois après le début de la contestation plusieurs mesures d’apaisement. Au niveau fiscal et social, il s'agit notamment de la défiscalisation des heures supplémentaires ou encore une suppression de la hausse de la CSG pour les petits retraités. L’exécutif évalue à 10 milliards d’euros le montant consenti pour régler la crise des gilets jaunes.

Le grand débat national

Un autre des résultats de cette immense contestation est l’organisation d’une vaste consultation nationale. Emmanuel Macron est parti à la rencontre de la France dite oubliée afin de recueillir leurs doléances. Le résultat escompté n’est toutefois pas au rendez-vous, car aucune avancée notable n’a jusqu’ici été enregistrée quant aux conclusions de ce dialogue. Le mouvement reste dormant, mais demeure bien réel et il suffira d’une étincelle pour le rallumer.

Partagez notre article !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur skype
Skype
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Continuez la lecture !