Actualités

Greffe de tête : le chirurgien fait quelques révélations malgré les doutes

15 juin 2015

author:

Greffe de tête : le chirurgien fait quelques révélations malgré les doutes

La greffe de tête est sans doute le projet le plus impressionnant que le domaine médical a pu connaitre. Le chirurgien a partagé quelques données.

Une opération chirurgicale
Une opération chirurgicale / Crédit Photo : Pixabay – skeeze

Aujourd’hui, la Science est capable de greffer des organes, de la peau, proposer des prothèses de jambes, mais elle est susceptible de franchir un cap très important. La greffe de tête si elle réussit sera sans doute l’opération la plus impressionnante et surtout la plus fascinante. Le chirurgien a partagé quelques révélations avec le corps médical, car il recherche du soutien. Il est convaincu que cette prouesse est envisageable, mais il tentera l’opération uniquement si le taux de réussite est de 99 %.

Sergio Canavero donnerait une chance à Valery Spiridonov

Pour l’instant, tous les scientifiques ne sont pas rassemblés autour du chirurgien italien, Sergio Canavero. Ce dernier espère que son projet pourra être mis en place dès l’année prochaine grâce à la participation d’un patient russe qui veut bien subir cette opération inédite dans le monde entier. Il est âgé de la trentaine et il se prénomme Valery Spiridonov. Il estime que cette prouesse pourrait lui permettre de retrouver une vie normale, car il faut noter que la maladie neurodégénérative dont il souffre entraîne une atrophie des muscles. Aujourd’hui, la médecine n’a pas la capacité de le soigner et la seule possibilité qu’il possède entre ses mains concerne la greffe de tête.

Une greffe de tête optimisée avec une substance chimique

Le chirurgien italien était en déplacement à l’American Academy of Neurological and Orthopaedic Surgeons pour partager les détails de son opération. Dans un premier temps, le corps du patient sera refroidi, sa tête sera découpée soigneusement avec une fine lame. Cette dernière aura pour objectif de couper les fibres nerveuses, mais sans les endommager. Le chirurgien utiliserait ensuite un courant électrique associé à du polyéthylène glycol pour optimiser le rattachement de la nouvelle tête. Cette opération apparaît comme folle et nombreux sont les scientifiques à douter d’une telle réussite.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *