Grève de la faim : malade, il veut un médicament au cannabis

En faveur du cannabis thérapeutique, un homme malade se bat pour qu’il soit commercialisé. Il a donc entamé une grève de la faim, car il souhaite se mobiliser et demande que sa souffrance soit réduite grâce à ce médicament.

Sativex
Sativex / Crédit Photo : Capture YouTube BFMTV

Un homme atteint de sclérose en plaques depuis des années est dans un fauteuil roulant depuis plus de dix ans, il se bat avec les moyens qu’il peut pour qu’enfin le « Sativex » soit en vente en France dans toutes les officines. Ce spray buccal à base de cannabis est fabriqué par les laboratoires Almirall, il devait être commercialisé en 2015 après plusieurs retards déjà constatés, mais, il semblerait, que cela ne soit pas d’actualité, le laboratoire et le comité économique des produits de santé (CEPS) qui fixe les prix des médicaments n’arrivent pas à s’entendre sur le tarif de vente.

Une grève de la faim pour défendre le médicament au cannabis

Laurent Puisais qui a perdu l’usage de ses jambes et de son bras droit des suites de la sclérose en plaques évolutive vient d’entamer une nouvelle grève de la faim pour se faire entendre. En décembre 2012 , cet homme très courageux avait déjà engagé une grève de la faim pour qu’enfin le cannabis thérapeutique apaise ses douleurs infernales, le Procureur de la République avait refusé sa demande à l’époque. Les douleurs ont continué de plus belle. Lors de sa première grève de la faim, une femme lui avait fait parvenir deux sprays, elle avait été très touchée par son combat. Laurent Puisais avait eu « deux mois de répit, c’était miraculeux » selon Centre-Presse. Depuis il poursuit son combat contre la maladie.

Victime de sclérose en plaques, il milite pour le Sativex

Cet homme malade ne se décourage pas malgré sa pathologie invalidante et les douleurs qui l’accompagnent au quotidien, il va créer une association pour lui, mais aussi pour tous les malades que l’on n’écoute pas souffrir, Laurent Puisais, association S-E- possible 86260 La Puye. Il continue sa grève de la faim commencée il y a de cela huit jours pour qu’enfin le « Sativex » soit commercialisé en France. Dix-sept pays européens ont déjà adopté ce médicament, il procure aux malades, détente, une meilleure capacité respiratoire, il calme les douleurs et de plus c’est un antidépresseur, bien utile pour cette maladie.

Partagez notre article !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur skype
Skype
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Continuez la lecture !