LOADING

Type to search

Grippe aviaire : la grogne des éleveurs affichée sur Facebook

2 années ago
Share

La grippe aviaire a fait des ravages dans les élevages français, ce qui explique des mesures drastiques. Ces dernières ne sont pas au goût des producteurs qui ont décidé d’alerter Stéphane Le Foll.

Les éleveurs réagissent après cette mesure contre la grippe aviaire

Ils ont choisi Facebook pour relayer la pétition référencée du côté du site Change. Les éleveurs sont frappés de plein fouet par la grippe aviaire et 18 départements seront touchés par le vide sanitaire. Ce dernier ne mentionne pas l’abattage des palmipèdes, les éleveurs suivront le chemin classique pour les animaux qu’ils possèdent actuellement. Toutefois, lorsque les élevages auront été vidés, ils seront dans l’incapacité d’accueillir à nouveau des canards et oies. C’est la volonté du ministre de l’Agriculture qui a été en faveur de cette mesure qui menace toutefois les éleveurs pendant au moins 5 mois.

Les canards partagent leur colère et leurs revendications

Sur Facebook, avec la page, les canards en colère, ils tentent d’interpeller l’opinion publique tout en mettant un coup de projecteur en direction de leur pétition. Cette dernière est une lettre ouverte adressée au ministre et ils mettent en valeur tous les aspects qui ne comblent pas leurs attentes. Même si des aides financières seront proposées pour tenter de pallier au manque à gagner, les éleveurs sont en colère et estiment que cette mesure aura pour conséquence la mort de la production française des palmipèdes alors que l’importation sera favorisée.

Le vide sanitaire à cause de la grippe aviaire affectera de nombreux acteurs

Leur moouvement de protestation semble prendre un certain poids, car nous avons constaté qu’une nuit aura été nécessaire pour que le nombre d’invités passe de 1400 à 2200. Du côté de la pétition, le constat est similaire, car le chiffre est passé de 1100 à 1700 soutiens en quelques heures. C’est également un moyen efficace pour sensibiliser autrui notamment en spécifiant que le vide sanitaire touchera bien sûr les élevages, mais les agriculteurs, les coopératives, les gaveurs ainsi que les magasins de vente ne seront pas épargnés. La liste est encore longue. La grippe aviaire cause donc du tort aux producteurs, mais quelles mesures faut-il mettre en place ?

Canard, Pixabay – WimdeGraaf

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *