LOADING

Type to search

Grippe et gastro-entérite : les maladies s’invitent pour Noël

3 années ago
Share

La grippe et la gastro-entérite sont prêtes pour anéantir Noël et le Réveillon. Les maladies sont en hausse sur le territoire français.

Maladie

Maladie

La grippe et la gastro-entérite ont le pouvoir de mettre un terme aux festivités de Noël. Tout est prêt : le repas est décidé, les cadeaux sont achetés et emballés, les invités ont été prévenus, les tenues sont préparées… Toutefois, ce programme pourrait être enraillé à cause de deux maladies dont la présence sur le sol français ne cesse de croître depuis quelques semaines. Les épidémiologistes estiment qu’elles sont présentes et la grippe aurait même la possibilité de s’intensifier pour les vacances qui commencent ce vendredi soir.

Noël anéanti par la grippe et la gastro-entérite

La grippe et la gastro-entérite sont les deux maladies de la saison qui pourraient gâcher les festivités. À la mi-décembre, les scientifiques ont pu référencer près de 160 000 nouveaux cas. Cela représente tout de même 253 malades pour 100 000 habitants et à ce stade le seuil épidémique fixé à 269 cas sera rapidement dépassé dans quelques jours. Les Français se préparent donc à revêtir la plus belle tenue pour le Réveillon de Noël où la dinde et les marrons auront une place de choix. Toutefois, au vu de les cartes transmises par l’INSERM, ce beau programme pourrait être anéanti.

La grippe et la gastro-entérite ont deux activités différentes

La grippe et la gastro-entérite ont deux évolutions assez différentes. La première maladie met en avant une activité faible, mais elle est en augmentation avec 77 cas pour 100 000 habitants. A contrario, les diarrhées aiguës mettent en avant une activité forte et une nette augmentation est observé, avec les fameux 253 cas pour 100 000 habitants. Il est donc important d’être vigilant notamment dans les régions mises en évidences par la couleur rouge. Quelques zones dont l’Île-de-France sont concernées avec 338 cas contre 361 pour le Limousin et 342 pour la Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *