Grippe meurtrière : un surplus de morts pour 2015

La grippe cet hiver a été particulièrement meurtrière avec 18 300 morts. L’InVS partage donc des statistiques alarmantes alors qu’il existe un vaccin.

Grippe
Grippe / Crédit Photo : Pixabay – Mojpe

En 2014/2015, il faudrait pour la grippe hivernale marquer d’une croix rouge le calendrier, car l’épidémie a été meurtrière cette année. Pourtant, il existe un vaccin qui est recommandé pour les personnes âgées et les individus considérés comme sensibles. Pour cette nouvelle édition, le virus était plus fort que la vaccination et l’InVS (Institut de veille sanitaire) partage des données dans son dernier rapport assez inquiétantes. Il faut également noter que les seniors ont tendance à moins se faire vacciner et cela a sans doute des répercussions sur la propagation de la maladie.

La grippe de cet hiver a tué des milliers de malades en France

En effet, la grippe hivernale a tué majoritairement des sexagénaires et elle est à l’origine de près de 18 300 morts. Cette statistique valable uniquement pour la France est dramatique, mais un tel chiffre était attendu. Avant la fin de l’épidémie, les prévisions mettaient en avant une saison problématique avec une surmortalité non négligeable. Finalement, cela s’est confirmé avec le rapport de l’InVS qui avait déjà mis en garde lors des précédentes saisons. En effet, l’institut estime qu’en augmentant la vaccination chez les seniors, des milliers de décès pourraient être évités.

Les personnes âgées massivement touchées par la grippe

Pourquoi les personnes âgées sont-elles réfractaires à ce virus contre la grippe ? Aucune information n’est partagée, cela pourrait venir d’un manque de communication, car les seniors n’ont généralement pas d’accès au Web. Cette ancienne génération ne s’est pas entièrement mise à Internet et aux journaux sur les tablettes. La prévention classique par la télévision ou chez les médecins est-elle assez performante ? Les personnes âgées peuvent également avoir une perte de confiance dans les vaccins, car plusieurs polémiques ont vu le jour, mais elles ne concernaient pas la grippe. Dans tous les cas, le vaccin de cette année n’était pas aussi efficace que les années précédentes, car certaines personnes protégées ont tout de même été touchées par la maladie.

Partagez notre article !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur skype
Skype
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Continuez la lecture !