LOADING

Type to search

Tags: ,

Grippe meurtrière : un surplus de morts pour 2015

3 années ago
Share

La grippe cet hiver a été particulièrement meurtrière avec 18 300 morts. L’InVS partage donc des statistiques alarmantes alors qu’il existe un vaccin.

Grippe

Grippe / Crédit Photo : Pixabay – Mojpe

En 2014/2015, il faudrait pour la grippe hivernale marquer d’une croix rouge le calendrier, car l’épidémie a été meurtrière cette année. Pourtant, il existe un vaccin qui est recommandé pour les personnes âgées et les individus considérés comme sensibles. Pour cette nouvelle édition, le virus était plus fort que la vaccination et l’InVS (Institut de veille sanitaire) partage des données dans son dernier rapport assez inquiétantes. Il faut également noter que les seniors ont tendance à moins se faire vacciner et cela a sans doute des répercussions sur la propagation de la maladie.

La grippe de cet hiver a tué des milliers de malades en France

En effet, la grippe hivernale a tué majoritairement des sexagénaires et elle est à l’origine de près de 18 300 morts. Cette statistique valable uniquement pour la France est dramatique, mais un tel chiffre était attendu. Avant la fin de l’épidémie, les prévisions mettaient en avant une saison problématique avec une surmortalité non négligeable. Finalement, cela s’est confirmé avec le rapport de l’InVS qui avait déjà mis en garde lors des précédentes saisons. En effet, l’institut estime qu’en augmentant la vaccination chez les seniors, des milliers de décès pourraient être évités.

Les personnes âgées massivement touchées par la grippe

Pourquoi les personnes âgées sont-elles réfractaires à ce virus contre la grippe ? Aucune information n’est partagée, cela pourrait venir d’un manque de communication, car les seniors n’ont généralement pas d’accès au Web. Cette ancienne génération ne s’est pas entièrement mise à Internet et aux journaux sur les tablettes. La prévention classique par la télévision ou chez les médecins est-elle assez performante ? Les personnes âgées peuvent également avoir une perte de confiance dans les vaccins, car plusieurs polémiques ont vu le jour, mais elles ne concernaient pas la grippe. Dans tous les cas, le vaccin de cette année n’était pas aussi efficace que les années précédentes, car certaines personnes protégées ont tout de même été touchées par la maladie.

2 Comments

  1. HUGH 24 mai 2015

    GRIPPE : PRÉSENTATION FALLACIEUSE DE LA MORTALITÉ
    Encore une fois de scandaleuses informations dans les médias évoquant « plus de 18 000 décès dus à la grippe ».

    En fait, l’InVS mentionne :
    – Excès de 18 300 décès toutes causes pendant l’épidémie de grippe, concernant à 90 % les sujets âgés de plus de 65 ans


    – Cet excès de mortalité est lié à la grippe et à d’autres facteurs hivernaux

    http://www.invs.sante.fr/Dossiers-thematiques/Maladies-infectieuses/Maladies-a-prevention-vaccinale/Grippe/Grippe-generalites/Donnees-de-surveillance/Bulletin-epidemiologique-grippe.-Point-au-22-mai-2015

    Cette surmortalité n’est pas une mesure directe et son incertitude est forte : voir p.4 du BEH et réfléchir à la qualité du modèle qui donne le nombre de « morts attendues » et à la détermination de la surmortalité à partir d’un échantillon de 1000 communes (70 % de la mortalité nationale).

    Contrairement à ses publications antérieures, l’InVS ne mentionne plus le nombre de décès directement imputables à la grippe : les résultats étaient couramment de l’ordre de quelques centaines seulement.
    Cf. http://www.atoute.org/n/article163.html

    Avec le rapprochement sur la baisse de la couverture vaccinale, on laisse penser que la vaccination supposée efficace aurait réduit cette surmortalité : les études Cochrane mettent en doute cette efficacité, même pour les plus de 65 ans
    http://onlinelibrary.wiley.com/enhanced/doi/10.1002/14651858.CD004876.pub3
    On cherche une excuse dans la mutation (fréquente et rapide) du virus : c’est sur la base d’informations collectées plus de 10 mois avant la saison de grippe que la composition du vaccin est fixée.
    Et là encore les affirmations « au nez mouillé » sont monnaie courante : le vaccin 2014-2015 a été déclaré efficace à 27 % par les USA, à 3 % par le Royaume-Uni, à 0 % par le Canada… à 30 % par la France.

    Répondre
  2. mangion 23 mai 2015

    vos vaccins son meutrier votre but est d’éliminer la population
    les pauvre doive mourir
    les riche doivent vivre

    Répondre

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *