Accueil / Actualités / Grossesse : certaines familles d’antibiotiques ne présenteraient aucun danger

Grossesse : certaines familles d’antibiotiques ne présenteraient aucun danger

Cette partie de la vie d’une femme demande certaines précautions et surtout du point de vue des prises de certains médicaments qui restent dangereux pour le bébé. Une équipe de scientifiques canadiens se sont intéressés de près à une famille d’antibiotiques en particulier, les Macrolides qui sont composées de Pénicilline, ce remède est autorisé pendant la période de la grossesse, sa prescription serait compatible.

Les chercheurs de l’université de Montréal et d’Oslo se sont penchés sur ce sujet et les résultats de cette étude sont parus le vendredi 30 octobre dans la revue « Pharmaco epidémiology and Dry Safety », elle a été financée par le Québec et son fonds de recherche pour la santé et par le réseau de l’usage des médicaments, les conclusions seraient que ces antibiotiques ne seraient pas dangereux pour la santé du bébé.

La prise d’antibiotiques étudiée au cours de la grossesse

Cette étude a été réalisée auprès de 135.800 femmes enceintes entre 1998 et 2008. Les femmes pour 92% d’entre elles n’ont reçu durant cette période aucun traitement aux antibiotiques, 6,7% ont eu de la pénicilline et 1,7% ont eu des prescriptions de macrolides lors de leur premier trimestre de grossesse, les conclusions médicales démontrent que 9,8% des femmes ont donné naissance à des enfants atteints de cardiopathie congénitale, mais selon un médecin coauteur de cette étude, aucun lien n’a été établi avec la prise d’antibiotiques selon Parents.

Il n’y aurait pas de danger pour le futur bébé

La prudence est tout de même à prendre en compte, tous les antibiotiques ne sont pas autorisés pour une femme enceinte, l’auto médication doit être bannie durant cette période, toute prise de médicaments doit faire l’objet d’une demande de conseils à son médecin traitant. Un site existe également pour consulter les médicaments autorisés ou pas  : « centre de référence sur les agents Tératogènes (CRAT) », il a été crée pour informer sur les risques des médicaments pendant la grossesse et l’allaitement. Les médecins restent tout de même prudents sur toutes ces conclusions et ils déclarent vouloir poursuivre les recherches afin d’établir avec précision la dangerosité ou non des antibiotiques. En moyenne, 4 femmes sur 10 prennent ce genre de traitement lorsqu’elles attendent un bébé.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Faire le ménage

Bouger avec régularité, même en faisant le ménage, un rempart essentiel contre la mortalité

Afin d’améliorer leur endurance cardiaque et respiratoire, leur état musculaire et osseux, et réduire le …

Réagissez !