Accueil / Actualités / Guérande : des centimes transmis par le meurtrier de sa fille

Guérande : des centimes transmis par le meurtrier de sa fille

À Guérande, un père de famille a perdu sa fille Ludivine en 2004 à cause d’un homme qui n’a pas hésité à la violer puis à la tuer.

Prison
[/media-credit] Prison
Vincent Favreau en 2004 se trouve à Guérande où il viole et tue Ludivine. La jeune femme avait à l’époque 22 ans et lorsque le corps avait été retrouvé partiellement brûlé, les médecins avaient constaté qu’elle avait été étranglée, frappée et violée par cet homme de 25 ans. En Loire-Atlantique, cet individu est reconnu coupable pour le meurtre et le viol et la justice le condamne à la prison à perpétuité. Il doit également verser à la famille de Ludivine un dédommagement. Dix ans après ce drame qui a frappé de plein fouet cette famille, le père Michel Guilhard a décidé de parler à la presse pour faire part de son ressenti sur cette situation.

À Guérande, la famille reçoit au maximum 5 centimes

Le meurtrier et le violeur de Ludivine est contraint de verser une somme d’argent à la famille. Il donne ainsi quelques centimes mensuellement et le montant ne dépasse pas 5 centimes. Pour ce père de famille, ce contexte est insupportable, car au micro d’Europe 1, il précise que ce versement est semblable à un « coup de poignard dans le cœur ». Ce père de famille endeuillé par le décès de sa fille se sent humilié et il a l’impression que le meurtrier continu « de la tuer de cette façon-là ». Ainsi, l’administration pénitentiaire verse à Michel Guilhard au nom de Vincent Favreau quelques centimes pour le dédommager de la mort de sa fille.

Vincent Favreau gagnerait 800 euros

Ce père de famille qui a vu sa fille « brûlée et recroquevillée » a également parlé sur RTL où il explique que le meurtrier de Ludivine vit assez bien dans sa cellule puisqu’il touche « 800 euros par mois ». Ainsi, pour Michel Guilhard, le tueur et violeur pourrait « donner tout de même plus que quelques centimes ».

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Se raser le maillot

La très en vogue épilation génitale n’est pas dénuée de tous dangers

Un récent sondage révélait que 20% des Françaises avaient adopté l’épilation intégrale. La chasse aux poils pubiens …

Réagissez !