LOADING

Type to search

Tags:

Halloween : un ado de 14 ans poignardé à 5 reprises

3 années ago
Share

La soirée d’Halloween a dégénéré dans le Nord puisqu’un ado de 14 ans a été poignardé à 5 reprises à Saint-Pol-sur-Mer.

Contrôle de police

Contrôle de police

Après cette soirée d’Halloween, une enquête a été lancée pour tenter de comprendre les circonstances de ce drame. Il faut noter que l’auteur des coups de couteau n’a pas été identifié après l’agression et les forces de l’ordre sont donc à sa recherche puisqu’il a réussi à prendre la fuite. De plus, les enquêteurs ont procédé à quelques auditions, mais elles n’ont pas débouché sur une identification. Les faits se sont déroulés dans le Nord à Saint-Pol-sur-Mer pour cette soirée d’Halloween du vendredi 31 octobre 2014.

Un ado de 14 ans poignardé pour un œuf le soir d’Halloween

Au vu des premières investigations, l’adolescent de 14 ans était avec un groupe composé de mineurs et d’adultes. Ils étaient déguisés pour célébrer la fête d’Halloween selon une information de La Voix du Nord. Le procureur du tribunal de Dunkerque a précisé que l’altercation aurait commencé avec le jet d’un œuf. Ce dernier aurait atterri sur un adulte qui n’aurait pas apprécié cette blague. Par conséquent, il aurait riposté à coups de couteau en atteignant l’omoplate, les jambes ainsi que diverses zones du corps. Cet adolescent de 14 ans a été transporté en urgence à l’hôpital et son pronostic vital ne serait pas engagé.

La fête d’Halloween se termine à l’hôpital

Toutefois, les blessures semblent importantes puisque l’adolescent était toujours hospitalisé dans la matinée de ce samedi 1er novembre. Au lendemain de la fête d’Halloween, il a également été opéré. Le procureur a ajouté lors de sa déclaration que deux adultes avaient été touchés par un coup, mais il serait sans gravité. Désormais, les enquêteurs tentent de retrouver l’auteur des coups de couteau et selon les dernières données, il n’aurait pas identifié au cours des interrogatoires. Cette soirée d’Halloween était placée sous le signe de la tension dans le reste de la France à cause des attaques de clowns qui sont de plus en plus nombreuses. Les préfectures avaient d’ailleurs interdit ce déguisement dans plusieurs villes.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *