Accueil / Actualités / Harcèlement dans les transports : l’Etat met en place 12 mesures

Harcèlement dans les transports : l’Etat met en place 12 mesures

Les femmes et le harcèlement qu’elles subissent dans les transports représente un calvaire quotidien. L’Etat a entendu leur détresse et a décidé de mettre en place des mesures pour tenter de résoudre ce problème qui prend de l’ampleur.

Les transports
Les transports / Crédit Photo : Pixabay – venturaartist

Les femmes qui prennent les transports en commun se sentent de plus en plus harcelées et en complète insécurité, certaines redoutent le moment où elles vont devoir emprunter le métro, le bus, le RER, le train. Selon le haut conseil à l’égalité femmes/ hommes (HCEfh), 100% des femmes auraient déjà eu des remarques, des gestes déplacés, subi une attitude proche du harcèlement. Cette situation devenait préoccupante et souvent dénoncée, le gouvernement a fini par entendre toutes ces protestations et il a pris des mesures contre le harcèlement des transports.

Lutter contre le harcèlement avec plusieurs mesures

La secrétaire d’État aux droits des femmes, Pascale Boistard a présenté ce matin une série de mesures qui devraient normalement simplifier la vie des femmes lorsqu’elles empruntent les transports en commun.

À partir de maintenant pour tous les transports de nuit, chaque femme pourra demander au chauffeur de l’arrêter au plus près de chez elle, bien sûr tout en restant sur le trajet du bus, il ne s’agit pas de faire des bus des taxis, elle devra sortir par la porte de devant pour éviter d’être suivie. Des agents mieux formés vont être sur le terrain pour accompagner les victimes, mais aussi pour les protéger, le nombre d’agents va être augmenté surtout le soir et le matin de bonne heure.

Les femmes participent à l’amélioration des transports

Un numéro SMS va être mis en circulation, il s’agira de « 3117 » pour les transports SNCF et « 3249 » pour la RATP. Les usagères vont visiter les stations, les gares, les arrêts de bus et elles vont pouvoir dénoncer tout ce qui leur parait entacher la sécurité et de ce fait les lieux seront améliorés avec soit de la vidéo-protection et parfois de la présence humaine.

Des mesures qui semblent quelque peu insuffisantes, mais c’est déjà un début de prise de conscience.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Consulter un médecin

Méningite C : un décès montre que cette infection peut être mortelle

En milieu de semaine, plus d’une quarantaine de personnes ont été prises en charge par …

Réagissez !