Accueil / Actualités / Paris en fête : un succès sans précédent après les attentats

Paris en fête : un succès sans précédent après les attentats

L’émotion suite aux attentats a eu des effets étranges sur la consommation. Les faits qui ont touché la France il y a de cela une semaine ont plongé notre pays dans une certaine nostalgie, plusieurs morceaux de musique ainsi que certains livres ont connu tout au long de cette semaine très dure un regain tout particulier comme Paris en Fête d’Hemingway. Les salons de tatouage ont eux aussi été plus fréquentés qu’à l’accoutumé.

Les Français face à ce drame ont cherché des valeurs sures, un moyen de se replonger dans un passé pour ne pas oublier les valeurs qui sont les nôtres, le partage, la compréhension, le respect des différences et l’amour de son prochain. L’émotion à fleur de peau, les Français se sont rués dans les librairies pour acheter Paris est en fête d’Ernest Hemingway, en effet l’auteur raconte ses souvenirs dans un Paris des années 20 où il y croisait des personnalités comme Scott Fitgerald.

Paris en fête connait un succès important sur Internet

Les ventes de ce livre ont carrément explosé sur le site « Amazon », il a été classé en tête des meilleures ventes, son éditeur a d’ailleurs demandé une réédition de plus de 15000 exemplaires. Pourquoi un tel phénomène ? Cela est peut-être dû à l’intervention de Danielle qui a conseillé le lendemain des attentats dans un témoignage très émouvant, de relire « Paris est en fête » en insistant sur le fait « qu’il fallait se battre contre les 10.000 barbares » comme le rapporte BFMTV.

Hemingway n’a pas été le seul à connaitre le succès après les attentats

Cet auteur n’a pas été le seul à bénéficier de cet élan populaire, le titre de John Lennon « Imagine » a été téléchargé des milliers de fois, il a été classé la deuxième meilleure vente sur «  I Tunes Store ». Les tatoueurs ont enregistré une hausse de fréquentation, de nombreuses personnes ont voulu se faire tatouer le symbole de la Tour Eiffel endeuillée dans le signe de la paix. Au Havre, un salon a proposé de tatouer ce symbole gratuitement « le salon CaFeink », pour le responsable, c’était sa façon à lui de s’associer à la douleur des familles et de rendre un hommage aux 129 victimes comme le mentionne France 3 Haute-Normandie. Ce soir également de nombreuses personnalités demandent de faire du bruit dès 21 heures 30.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Précarité

La précarité reste un frein aux soins, ce 17 octobre est marqué par la journée mondiale de refus de la misère

Malheureusement, la précarité n’a cessé de croître ces dernières années, malgré les progrès, tous ceux …

Réagissez !